Résidence : La Zompa Family transgresse les frontières avec un rock engagé

La Zompa Family a passé une semaine en résidence pendant l’année 2018 pour mettre au point le show de leur tournée qui suit la sortie de leur album Umana Town. Ils poffinent le style visuel de leur concert pour maximiser la bonne ambiance et la compréhension de leur message. La Zompa Family c’est une aventure chaleureuse, humaine, de passionnés, très engagés autant sur scène que dans la vraie vie.

« On aime être bordélique sur scène, on aime ce chaos que peut générer la musique »

La Zompa Family a parcouru toute l’Europe, a rencontré plein de publics différents dans des lieux parfois institutionnels, parfois très alternatifs. Ils racontent comment leur musique a touché leur public, parfois avec des coups de gueule. Ils sont dans un esprit revendicatif, la révolte est nécessaire selon eux et doit se faire avec les mêmes moyens que ceux qui sont contre nous.

« Etre sur scène, partager la musique avec les gens c’est vraiment la raison pour laquelle on fait de la musique »

Retrouvez également l’interview d’Instrumentarium sur le blog et toutes les interviews Picto sur notre Chaîne Youtube

Crédit Photo : Luca Perino

L’actualité des résidences du Cabaret Aléatoire #1

Il se passe de belles choses ces derniers temps pour nos anciens artistes en résidences, on s’est dit qu’il fallait partager tout cela avec vous !

Les sorties d’album 2018

 

Kemmler

C’est le premier album du rappeur « Rose » qui est sorti le 8 juin ! Il relate sa vie d’artiste à cœur ouvert

Ecoutez tout l’album sur Spotify

 

Moteka

Le producteur techno sort un nouvel EP « ASGARDIA », à découvrir sur la plateforme deejay

 

Gloria

Les derniers mois ont été chargé pour le groupe, après la sortie de leur album « In Excelsis Stereo » et leur live aux Transmusicales de Rennes, ils reviennent tout juste d’une tournée en Angleterre !

 

Mic Flow

L’artiste plusieurs fois champion de Human Beat Box a collaboré avec DJ Ronsha dans le mix 3 pour Raptz

 

Isaya

Les jumelles d’Isaya viennent d’être récompensées par le festival Cognac Blues Passions et son programmateur, Michel Rolland. Isaya prépare actuellement son prochain album, réalisé par le producteur anglais MaJiKer.

 

Les nouveaux clips

« Moi Aussi » de Kemmler

« Peau Lisse » de Wilko & NDY

« Frantz » D’Instrumentarium

« La Distance » de Zompa Family Feat Hight C

 

Vous pouvez d’ailleurs retrouver ls différents clips des résidents du Cabaret Aléatoire sur une Playlist Youtube

Plongée dans le monde obscure et onirique de Swan ink

Après avoir enflammé la scène principale de la Fiesta des Suds à l’automne, Marine et Zénia qui forment le duo Swan Ink ont sorti un nouvel EP « Going Deeper » le 9 décembre. Il amorce une nouvelle ère pour le duo de rock électro, se propulsant en haut des groupes émergents du Printemps de Bourges.

👨‍👩‍👧‍👧 / Quel est le plus gros concert, le plus marquant que vous ayez fait ?

Zenia : Déjà ce n’est pas tellement la salle c’est plutôt le public qui compte. On a joué dans une toute petite salle à Toulouse, au final c’était un des publics les plus fous et donc un des concerts les plus fous. Récemment on a joué à Briançon, c’était vraiment une super ambiance, les Briançonnais sont très différent !

Marine : C’était une toute petite salle, c’est sûr que si on doit en citer un ce serait la fiesta des Suds qui a été une des plus grosses dates qu’on ait fait avec ce projet-là. La fiesta des Suds, tu es plus loin des gens du coup tu ne le vis pas pareil, mais c’était une très belle date.

Zénia : Je pense que si tu es un groupe de stade, bien sûr t’es plus proche du public dans ton stade sauf que nous on en est pas là. On est plus proche du public là où l’on on est avec le nombre de public qu’on a.

🎧 / Qu’est-ce qu’on peut trouver comme album chez vous ?

Marine : Alors moi je vais citer Fritz and buddha, ça ne ressemble pas à ce qu’on fait, on les a connu par des copains allemands, du coup on essaye d’en parler à chaque fois 😉

Zénia : Les 3 premiers albums d’EZ3kiel, « Lux » en première position, puis toute la première moitié de « Handle with care »  et enfin « Battle Fields », qui est un peu plus rock. Entre nous,  on a pas forcément les mêmes goûts !

M : Par exemple tu aimes bien Portishead vu le nombre de fois que c’est passé dans ta voiture ! Tout ce qui est un peu trop trip hop, Portishead, j’aime moins maintenant.

Z : Amon Tobin, les Djs qui ont fait du sampling avec des batteries dans tous les sens, j’adore !

⛏ / A quand remonte votre dernier craquage ?

Z : Hier soir ! Juste avant de sortir un EP y’en a pas mal, avec la fatigue et le fait de se voir tout le temps non-stop.

📍 / Qu’est ce qui vous amène au Cabaret Aléatoire ?

M : Sur cette résidence on arrive avec un set qui est déjà monté, on là on va vraiment venir va travailler sur les détails, aller chipoter, par exemple : est ce que cette basse on la baisse un peu? On essaye d’affiner le show. Certaines fois on arrivait pour bosser sur le show, là on a décidé de le faire en amont pour pouvoir travailler plus en profondeur, améliorer et affiner pour passer un autre cap. On espère qu’on va y arriver d’ici demain soir !

👘 / Pour quel raison avez vous des costumes de scène ?

M : Ça nous permet d’avoir une identité commune, quand on arrive sur scène on est plus des personnes à part mais une seule unité. Cela nous permet d’être plus en phase, ça apporte aussi une complémentarité par rapport au maquillage qui sont inversés.

Z : C’est intéressant dans tous les cas, ce côté un peu « non ce n’est pas un déguisement mais c’est juste une tenue de scène ». On ne monte pas Marine et Zénia sur scène, c’est comme au théâtre, dès qu’on rentre dans un personnage on se sent beaucoup plus libre que lorsqu’on est soit même. On se change, on se démaquille, on se rattache les cheveux et quand on va dans le public continuer la soirée, il y a peu de gens qui nous reconnaissent.

📞 / Est-ce que vous êtes connectées ?

On communique sur Facebook, Instagram et un peu Twitter, on fait beaucoup d’efforts car on est pas très connectés dans la vie !

🏃‍/ Avez vous déjà eu des bourdes sur scène et comment vous vous en êtes sorties ?

Z : On a du faire un concert avec un synthé en moins une fois… c’était même pas ma faute, enfin je crois pas 😊 Et puis moi ça m’arrive d’oublier des textes enfin souvent je croise le regard de quelqu’un et quand je reviens sur mon chant, je sais plus où j’en suis!

[ITW] Carnet de Résidence – Théo Panchèvre

Vous avez peut-être déjà entendu de la musique s’échapper du Cabaret Aléatoire en pleine journée. Repère de noctambules le week-end, la salle se transforme régulièrement en lieu de travail pour des artistes que nous accueillons en résidence la semaine. Rencontre avec  Théo Panchèvre – étudiant au conservatoire la semaine et barman au Cabaret le week-end – qui travaillait avec ses musiciens dans notre salle du 11 au 20 septembre dernier.

Continue reading « [ITW] Carnet de Résidence – Théo Panchèvre »

[ITW] Carnet de Bord de Résidence – Wilko & NDY

Vous avez peut-être déjà entendu de la musique s’échapper du Cabaret Aléatoire en pleine journée. Repère de noctambules le week-end, la salle se transforme régulièrement en lieu de travail pour des artistes que nous accueillons en résidence la semaine. Rencontre avec Wilko & NDY, duo de rappeurs qui travaillait au Cabaret cette semaine avant leur concert sur le toit-terrasse ce samedi, et dont le premier EP est à paraître en septembre.

Continue reading « [ITW] Carnet de Bord de Résidence – Wilko & NDY »

[ITW] Carnet de Bord de Résidence : Paul Wamo

Vous avez peut-être déjà entendu de la musique s’échapper du Cabaret Aléatoire en pleine journée. Repère de noctambules le week-end, la salle se transforme régulièrement en lieu de travail pour des artistes que nous accueillons en résidence la semaine. Rencontre avec Paul Wamo, artiste néocalédonien dont le Cabaret est devenu l’atelier pour deux soirées.

Continue reading « [ITW] Carnet de Bord de Résidence : Paul Wamo »

[ITW] Carnet de Bord de Résidence : Gate Thirteen

Vous avez peut-être déjà entendu de la musique s’échapper du Cabaret Aléatoire en pleine journée. Repère de noctambules le week-end, la salle se transforme régulièrement en lieu de travail pour des artistes que nous accueillons en résidence la semaine. Rencontre avec Gate Thirteen, jeune duo marseillais qui finalisait son éclosion la semaine dernière au Cabaret.

Continue reading « [ITW] Carnet de Bord de Résidence : Gate Thirteen »

[ITW] Carnet de Bord de Résidence : Oai Star

Vous avez peut-être déjà entendu de la musique s’échapper du Cabaret Aléatoire en pleine journée. Repère de noctambules le week-end, la salle se transforme régulièrement en lieu de travail pour des artistes que nous accueillons en résidence la semaine. C’était le cas des légendaires Oai Star il y a quelques jours … Rencontre avec le trublion Gari Grèu.

Continue reading « [ITW] Carnet de Bord de Résidence : Oai Star »

[ITW] Carnet de Bord de Résidence : Kemmler

Vous avez peut-être déjà entendu de la musique s’échapper du Cabaret Aléatoire en pleine journée. Repère de noctambules le week-end, la salle se transforme régulièrement en lieu de travail pour des artistes que nous accueillons en résidence la semaine. C’était le cas de Kemmler la semaine dernière, rencontre.

Continue reading « [ITW] Carnet de Bord de Résidence : Kemmler »

[ITW] Carnet de Bord de Résidence : Requin Chagrin

Lille, Bordeaux, Toulon, Marseille, Montpellier et enfin les Trans Musicales de Rennes ce week-end, depuis deux semaines Requin Chagrin sillonne les routes de France dans son van qu’il conduit lui même. Le groupe a fait une pause de deux jours au Cabaret la semaine dernière le temps d’une résidence, on est allé leur taper la causette.

Continue reading « [ITW] Carnet de Bord de Résidence : Requin Chagrin »