[ITW] Carnet de Bord de Résidence : Kemmler

kemmler

Vous avez peut-être déjà entendu de la musique s’échapper du Cabaret Aléatoire en pleine journée. Repère de noctambules le week-end, la salle se transforme régulièrement en lieu de travail pour des artistes que nous accueillons en résidence la semaine. C’était le cas de Kemmler la semaine dernière, rencontre.

Hello Kemmler, qui es-tu ?

Un rappeur marseillais sans accent (rires).

Qu’est-ce que tu faisais en résidence au Cabaret ?

On montait un show pour tourner l’an prochain, dont une partie a été adaptée pour les inouïs du Printemps de Bourges (qui avaient lieux la semaine dernière juste après sa résidence, ndlr).

Comment se sont passées ces auditions ?

Super bien, un vrai moment de musique et de communion avec le public comme je les aime. Ça nous a permis de tester des nouveaux morceaux qu’on a jamais joués et une nouvelle formation avec DJ Trackworks et my man Verbal.

kemmler eprouvante passion

Sur ton Facebook on peut lire que tu es auteur/interprète depuis 12 ans, pour autant je n’ai pas trouvé grand-chose de ton ancien groupe Renega sur le net. Le titre (E)prouvante Passion de l’EP que tu as sorti cet été, c’est justement parce que c’est dur de se faire sa place?

Faut mieux chercher ! (Rires) Non mais réellement on était très peu réguliers puis on écrivait énormément mais on avait aucun budget pour enregistrer à l’époque donc forcément…

Pour le titre ouais, en fait on s’est posés avec l’équipe et on cherchait un jeu de mot sympa pour un EP, on s’est dit que de jouer sur les initiales EP ça pouvait être cool . Tolec un de mes beatmakers a proposé ce titre et ça m’a plu, mais bien sûr c’est pour dire que c’est vraiment un monde pas facile et que les gens qui voient un clip ou un son ne s’imaginent pas le travail qu’il y a derrière. Pour eux c’est 3 minutes de leur vie, pour nous c’est des heures de travail.

Si tu n’as pas encore livré d’album solo tu as déjà sorti beaucoup de clips travaillés – en allant tourner à Londres par exemple – et souvent sur des formats très courts de 2 minutes comme dans ta série « Les Kematiques ». Tu te fais plaisir sur internet ?

Honnêtement ouais, c’est un kiff les réseaux sociaux pour promouvoir sa musique. J’ai la chance d’avoir une équipe de production derrière moi et le studio LTS records à disposition, ce qui facilite à fond pour enregistrer des morceaux, faire des clips, tourner dans des endroits ouf comme à Londres . Les Kematiques à la base c’est parti d’un délire : on est allés à Londres pour tourner « 20% de proses, 80% de haine » ; et au final on a écrit, enregistré, tourné, monté et envoyé en ligne depuis là-bas . Ça a fonctionné, les gens sont rentrés dans le délire, on s’est dit « on va en faire une série les gens en redemandent c’est cool ».

Ta Kématique #3 est bourrée d’hommages aux vieux classiques du rap français, t’es nostalgique de cette époque ?

Pas nostalgique non , mais j’estime que c’est quand même grâce à eux qu’on est là et puis on me demandait souvent quelles étaient mes influences. Je me suis dit : « pourquoi pas y répondre en chanson? » .

Qu’est-ce que tu penses de la scène marseillaise d’aujourd’hui ? Tu as des artistes à nous conseiller ?

Pour les artistes à vous conseiller pour ma part à Marseille niveau rap j’aime vraiment bien Akino et Napo , S.Téban , T-Nord , Le Ach’ – entre autres – et évidemment mon gars Verbal qui assure mes backs sur scène, vous verrez qu’il en surprendra plus d’un. Ensuite hors rap je vous conseille la chanteuse Tracy K., pour qui j’ai la chance d’écrire. Elle a déjà fait son petit buzz et je pense qu’elle a les moyens d’aller loin.

Tu as quelque chose à ajouter ? On te laisse le mot de la fin.

Rendez-vous dans un ou deux ans pour un sold-out au Cabaret (rires).


Kemmler est sur Facebook et Youtube.

Les Carnets de Bord de Résidence précédents :

One thought on “[ITW] Carnet de Bord de Résidence : Kemmler

Comments are closed.