Playlist Chauffe #32 : Darksun

Darksun est un DJ membre du collectif Techno Rules, originaire de la region PACA. C’est la deuxième soirée du collectif au Cabaret Aléatoire et au programme de cette édition : Mark Reeve ! Le DJ du label Drumcode sera accompagné des artistes du collectifs Techno Rules, Jay HitechEmilie Missily, et Durksun qui nous fera le plaisir de mixer sur vinyles.

Darksun a commencé dans la musique en 1983 en tant que technicien de radio libre, au début de la bande FM Radio Show Toulon. Il s’inspire musicalement de la Funk, Soul Funk et de la Techno.  En 2006, il fait une premiere apparition sur le plateau de l’Amnesia world dance tour a Marseille avec les Djs résidents du club mythique d’Ibiza.

Il a créé une association en 2004 FullMoonSoundSystem, la Techno étant en plein essor sur la scène toulonnaise, il a donc organisé des soirées qui eurent un grand succès, sur la plage des Sablettes a la Seyne sur Mer. Lors des soirées avec le collectif Techno Rules il a joué aux côtés de Julien ESS et Jack de Marseille, DJ auquel il attache une affection particulière.

Il aime faire voyager et faire tapper du pied des foules … Ses références?  Carl cox, Adam beyer, Marco Carola, Chris Liebing, Monika Kruse ,Dave Clark, et bien d’autres.  Darksun qui vous a concocté aujourd’hui une playlist mélangeant techno industrielle et acid techno avec bien entendu des tracks du label Drumcode qui sera à l’honneur vendredi soir !

 

Dans un style similaire, on vous conseille d’aller écouter la playlist chauffe de AWB !

Playlist Chauffe #31 : Paula Tape

Paula Tape, nouvelle venue sur la scène internationale qui n’a pas manqué d’attirer récemment l’attention des tastemakers Boiler Room ou Red Light Radio. Explorant les percussions et différents univers électroniques sans perdre de vue ses origines chiliennes, la résidente du programme radio « Music for Plants » risque fort de nous affoler gentiment la chlorophylle. Elle jouera pour l’opening du Club Cabaret, collaboration avec LAB et Actoral, aux côtés d’Aurora Halal, qui jouera son live et de Tasker en b2b avec Abstraxion.

Sa sélection pour le Cabaret Aléatoire se veut très éclectique, traversant les genres et les âges, pour tous les goûts ! On écoute les nappes rêveuses de Tangerine Dream pour une mise en confiance absolue, on se laisse envoûter par la saveur orientale de Sheila Chandra, et on finit sur les notes enjouées et tropicales de Pharaohs.

Dans le même style on vous conseille d’écouter la playlist chauffe de Carie 

Edito – Souriez, à la rentrée vous allez voyager !

On a pris le soleil, on a mis les voiles, on a découvert plein de nouveaux territoires. On s’est gorgé de paysages, de couchers de soleil. De pèlerinage en excursion, de randonnée en farniente. Cette pause estivale est salvatrice au vu d’une rentrée qui s’annonce plus dynamique que jamais ! Le brillant Dubfire mènera l’opening d’automne. Et oui, pas la peine de booker un vol pour une capitale : il est au Cabaret pour la rentrée. Un mois d’octobre qui va booster les sorties du vendredi, le club invite nos partenaires : Mixmag, Trax, Lab + Actoral ! Souriez, à la rentrée, c’est au Cabaret que vous allez voyager.

dubire one

28-09 OPENING SAISON : ONE| DUBFIRE
Depuis un an maintenant nous travaillons à vous présenter des artistes légendaires, ceux qui ont marqués l’histoire avec notre format : ONE Et pour ce grand opening de saison d’automne c’est DUBFIRE qui sera notre ONE. Pour sa première apparition en France en 2019, il a choisi le Cabaret Aléatoire. Dubfire c’est d’abord Deep Dish, 3 nominations aux Grammy Awards et lauréat du meilleur titre electro. Après son duo, Dubfire a developpé sa propre carrière et lancé son propre label SCI+TEC. Son live visuel et analogique Hybrid A Decade of Dubfire, construit comme une rétrospective a permis à nombre de personnes de prendre la mesure de son talent. Aujourd’hui en grand headliner de la scène Dubfire est un des artistes internationaux à ne pas manquer en cette rentrée.

04-10 OPENING CLUB CABARET : CLUB CABARET X LAB + ACTORAL
Parmi les rendez-vous attendus, il y a le désormais traditionnel Bal d’Actoral en collaboration avec le le Laboratoire des possibles. L’intense Aurora Halal ouvrira le bal sur un terrain brumeux aux ombres psychédéliques pour un voyage techno acid sans concession. S’ensuivra le non conventionnel, Orpheu The Wizard, qui compte parmi les fondateurs de Red Light Radio basée à Amsterdam. Enfin, Tasker, boss de Whities et l’un des résidents de la radio-référence NTS partagera ses platines avec Abstraxion.

facebook laboratoire des possibles actoral club cabaret
11-10 CLUB CABARET X CLUB TRAX
Trax part en tournée dans les 20 meilleurs clubs de France, évidemment une halte est obligatoire à Marseille au Cabaret Aléatoire ! Nous sommes donc ravis d’accueillir cette équipe et les talentueux Mad Rey + Mezigue + LB aka Labat les trois prodiges français de la house sont réunis pour la première fois à Marseille, le crew DKO au presque grand complet ! Une expédition que l’on est pas prêt d’oublier !

25-10 CLUB CABARET X MIXMAG
Mixmag aussi part à l’aventure, et commence sa route par Marseille et le club cabaret. une programmation musicale des plus attendues : Anetha, AiRod et ABSL. Un trip initiatique avec expérimental, techno, acid, hard ou encore trance, pour une nuit des plus sauvages, qui fera à coup sûr transpirer les danseurs et danseuses de la cité phocéenne. L’ensemble des performances seront filmées puis retransmises par Mixmag sur leur chaîne Youtube.

Toute la programmation sur le site du Cabaret Aléatoire et sur l’application mobile

Jack in the Box Festival : un rendez-vous convivial et défricheur

En l’espace de 5 éditions, le Jack in the box Festival est devenu un incontournable dans la région Sud pour tout amoureux de musique électronique. Avec chaque année des line-up pointus et des exclus qui font rêver, on nous attendait au tournant pour cette nouvelle édition. Bilan de 3 jours de douce folie.

Jour 1 : Découverte et convivialité

Une fois arrivés sur le site la réputation du festival n’a pas été mise à mal, bien au contraire, l’organisation était comme d’habitude parfaite, à savoir pas de longue queue à l’entrée ni au bar, une signalétique claire, une team aux petits soins et un système son adapté aux centaines de personnes présentes.

Nous arrivons rapidement aux grandes tables de la friche et leur superbe terrasse qui nous fait déjà des appels du pied vu la nervosité du mercure en cette fin du mois de juillet. Nous ne faisons donc que la longer afin d’atteindre le point de départ du festival, la conférence de Jean Yves Leloup au « petit plateau » sur l’histoire de la techno.

Ancien rédacteur en chef de Coda (mensuel techno français précurseur apparu en 1993) commissaire de l’exposition Electrosound, DJ et artiste sonore, écrivain, journaliste et critique spécialisé en musique électronique, Jean Yves Leloup a également été l’un des premiers à tracer un lien entre art vidéo, art contemporain et techno à travers quelques expositions, dont la plus récente laconiquement nommée  » Electro » à la philharmonie de Paris qui a reçu la visite de Laurent Garnier, Jeff Mills ou encore Kraftwerk. 

Dans cette conférence il a pu nous exposer les disques essentiels de la dernière révolution musicale -entre tubes, raretés et nouveautés -, qui connaissent une étourdissante seconde jeunesse depuis quelques années. S’en suit une Présentation de l’évolution, des usages, des courants et des esthétiques de la techno à travers ses instruments et ses technologies. Pour finir avec l’épopée de la techno actuelle, depuis sa naissance dans les ghettos américains jusqu’à son explosion dans les métropoles européennes, la culture des clubs et des « raves ».

S’en suit une séance de dédicaces fort plaisante ou l’on a pu discuter directement avec ce grand passionné qui se trouve être une véritable mine d’informations et d’anecdotes sur l’histoire du genre.

Fin de l’échauffement, on commence le déambule par le fondateur du festival Jack2Mars, qu’on sait très pointu sur ses sélections. On nous annonce une première partie exclusivement ambient : la mise sur les rails est aérienne et planante, on n’est pas déçus !

S’en suit naturellement le concert d’Apparat, la sensation pop électro de l’année, qui joue son nouvel album LP5 en exclusivité pour le Festival Jack in the Box. Sasha Ring de son vrai nom, après avoir écumé les plus gros stages ces dernières années en tant que moitié de Moderat revient sur scène avec un nouveau groupe composé de 5 musiciens. Un long filet de fumée s’échappe de la scène, la brume s’épaissit pour annoncer l’entrée sur scène des artistes.

Les quelques notes de guitare nous aspirent dans ses nappes brumeuses et froides, c’est beau, on est déconnecté du monde et ça fait du bien.  Sa musique nous surprend dans un premier temps, puis ce sentiment nous ravie, comme si l’on accédait à un nouvel univers.

 

apparat jack in the box festival

Bref on a passé une superbe soirée, et ce n’est que le début !

Jour 2 : délicatesse et volupté

jack in the box festival

Le lendemain on arrive doucement, on monte les 4 étages qui nous séparent du toit-terrasse de la Friche Belle de Mai, et l’on redécouvre cet immense espace, 8000m² de chill absolu sous le soleil phocéen. Jack de Marseille en ouverture suivi du toulonnais Elijah, ils n’hésitent pas à nous sortir les plus belles pépites de leur bac à vinyles pendant qu’on se pose sous les UV.

Certainement la plus joviale et dansante, la scène du toit-terrasse est un vrai melting-pot ou enfants en bas âges, jeunes, parents et vétérans de la nuit se retrouvent aisément pour quelques pas de danse effrénés.

jack in the box festival

 

SYROB prend le relais avec une sincère aisance et maniabilité des platines, il nous fait décoller avec une dizaine de BPM en plus et des vibes tout aussi colorées. C’était du très très lourd, il nous a placé des classiques aux bons moments et des découvertes qui nous ont fait voltiger. Ce n’est qu’à la fin de son set que l’on se rend compte que le toit terrasse a littéralement été envahi par une foule de festivaliers venant danser dans les nuages.

Le vendredi, au JITB, quand on descend les étages on monte un peu plus en pression.

Arrivés au Cabaret Aléatoire, (ou l’on est accueilli par une distribution massive d’éventails) c’est sur un fond de light show phénoménal, que Jack De Marseille donne le top départ.

Il nous produit un set exceptionnel qui met rapidement le feu au dancefloor avant l’arrivée de la jeune prodige serbe TIJANA T.

Il est 2h du matin, le Cabaret Aléatoire est plein à craquer, les raveurs sont déchaînés et Objekt prend le relais ! Révélation de l’année 2018, déjà considéré par ses pairs comme le DJ surdoué de la techno UK, le mec a juste été impressionnant de dextérité. On en reste sans voix …

Dans les festivals, les performances live se retrouvent trop souvent cantonnées à la journée ou au début de soirée ; et la nuit tombée, difficile d’échapper à l’injonction des sets « dancefloor ». Des évènements à deux temps, en somme.

Mais pas de ça ici.

La nuit, on a pu se prendre la déflagration du live de « GEINST » en pleine figure comme pour annoncer l’ouverture de la porte des enfers avec le closing incroyable de DJ Hell sans aucune fausse note.

A 6h du matin la cathédrale techno marseillaise est une vraie fournaise remplie de danseurs surmotivés mais pas de bol, c’est déjà l’heure de rentrer se coucher…

Jour 3 : Sauvage et mémorable 

Avec beaucoup de courbatures on se réveille – tard certes – et on se motive tant bien que mal à entamer cette dernière soirée de festival.

Une fois arrivé sur le toit-terrasse, on mange, on s’hydrate mais surtout on danse et on sourit. Maintenant qu’on est bien échauffé (et nos visages bien rouges), nous partons sans transition direction la piste de danse menée par Fanny Vincent.  Membre du collectif féminin Ovairedose, pour elle, l’engagement est simple : rassembler massivement dans la danse, avec, autour et sur de la bonne musique. Pari tenu !!!

Nous arrivons enfin au point culminant de ce week-end déjà bien entamé, avec le retour de Jack de Marseille avec un set magistral. Comme un appel à la cavalerie son set a rassemblé tout le toit terrasse sur la piste de dance avant de les guider petit à petit direction l’antre du Cabaret Aléatoire.

On se rend vite compte que la fête a déjà repris avec SYROB aux platines qui est rejoint par le maitre de cérémonie fraichement descendu du toit.

On ne sait plus où donner de la tête. Les échos des tracks plus entrainantes les unes que les autres nous rendent nos heures de sommeil manquées et les dj’s savent la raison pour laquelle ils sont venus : nous envoyer du très lourd.

La ferveur est belle est bien présente, les papillons de nuit sont en pleine activité et gigotent pour l’arrivé de SCUBA, qui envoie une vraie déferlante techno, ravageant tout sur son passage.

Il est rejoint par Anthony Rother, une vraie légende de la techno allemande qui nous aura tous ébahi par la justesse de son set hybride.

Il cède la place à 5h du matin au duo Duplex qui va clore ce festival de la plus belle des manières, sur un morceau de Drexciya, qui fait écho aux sources de la techno épluchées par Jean Yves Leloup, la boucle est belle et bien bouclée !

 

Le Jack in the Box festival s’est très vite imposé comme un événement incontournable dans le paysage des musiques électroniques, et pas seulement à l’échelle régionale. Avec des line-up associant pointures internationales exclusives, selectors nationaux intemporels et producteur locaux hyperactifs, il donne la possibilité à tous – néophytes comme experts – de (re)découvrir toute la palette oscillant entre house et techno. De plus, la façon dont ils investissent les lieux (scénographie + jeux + goodies)  n’est pas à exclure de leur réussite !

 

Jack in the Box Festival est définitivement de ces festivals où l’on retourne les yeux fermés chaque année.

Crédit Photo : Joffrey Wingrove

 

Playlist JACK ID – Festival Jack in the Box par Fanny V

A l’occasion du Festival Jack in the Box les 25, 26 et 27 Juillet 2019 à la Friche Belle de Mai, nous avons reçu la playlist Jack ID de Fanny V,  l’un des trois membres du collectif féminin Ovairedose. Pour elles, l’engagement est simple : rassembler massivement dans la danse, avec, autour et sur de la bonne musique.

Faire bouger les inconnus et les copines, scotcher des sourires devant et derrière les platines.

Un étendard ?

La musique électronique : sans limites, sans carcan, sans préméditation. Nous avons eu le plaisir de lui posez quelques questions pour son Jack ID…

 

1 track que personne ne t’a jamais ID request ?

Anaxander – song for saturday

1 track qui te fera toujours tomber amoureux ?

Liferecorder- Toms of times bokhary

1 track qui te fait penser à jack ou évoque jack ou parle d’un jack ?

Dj Pierre- jack da groove

1 track que tu adores jouer mais qui vide le dancefloor à tous les coups ?

Koto- visitor

1 track qui rebondit comme une balle dans une boite

Jeff mills – the bells

1 track que tu peux écouter en boucle jusqu’à ce que tes oreilles saignent ?

Carl bean- I was born this way( better day mix)

1 track plaisir coupable celle que tu pourras jouer nulle part et que tu écoutes seul, vraiment seul !

Xosar- rainy day juno jam

Ne ratez pas sa venue à Marseille Samedi 27 Juillet pour le Jack In The Box Festival

Playlist JACK ID – Festival Jack in the Box par Scuba

A l’occasion du Festival Jack in the Box les 25, 26 et 27 Juillet 2019 à la Friche Belle de Mai, nous avons reçu la playlist Jack ID de Scuba. Le fondateur de Hotflush est un grand producteur de bass music, de garage et dubstep à son âge d’or ainsi que de techno caverneuse teintée d’electronica abstraite et de jacking house. En tant que DJ et producteur, les réalisations personnelles de Rose lui valent de figurer au sommet de l’électronique britannique.

1 track que personne ne t’a jamais ID request ?

Orbital – Kein Trink Wasser

1 track qui te fera toujours tomber amoureux ?

Tangerine Dream – Love On A Real Train

1 track qui te fait penser à jack ou évoque jack ou parle d’un jack ?

CJ Bolland – Sugar Is Sweeter (Armand’s Drum ‘n’ Bass Mix)

1 track que tu adores jouer mais qui vide le dancefloor à tous les coups ?

Autechre – Slip

1 track qui rebondit comme une balle dans une boite

Mr Fingers – Washing Machine

1 track que tu peux écouter en boucle jusqu’à ce que tes oreilles saignent ?

Underworld – Rowla

1 track plaisir coupable celle que tu pourras jouer nulle part et que tu écoutes seul, vraiment seul !

New Order – World In Motion

Ne ratez pas sa première date à Marseille Samedi 27 Juillet pour le Jack In The Box Festival

Jack in the box : Grand jeu « Jack in The Pot »

Grand Jeu « Jack in the Pot » organisé dans le cadre du Jack In The Box Festival  du 25 au 27 Mai au Cabaret Aléatoire à Marseille. 1 chance sur 5 de gagner ! Participez à notre jeu pour instantanément gagner plein de lots et vous inscrire au grand tirage au sort du Jack in The Box Festival !

Plein de cadeaux pour fêter l’été et la fin de la saison du Cabaret Aléatoire. Le festival a lieu du 25 au 27 Juillet à la Friche la Belle de Mai, Marseille. Plus d’infos sur l’événement facebook.

Playlist JACK ID – Festival Jack in the Box par DJ Hell

A l’occasion du Festival Jack in the Box les 25, 26 et 27 Juillet 2019 à la Friche Belle de Mai, nous avons reçu la playlist Jack ID de DJ HELL, la légende allemande qui depuis 30 ans accumule des productions, des remix, oscillant entre les rythmiques house et techno et tous teintés de cette ambiance new wave qui définit clairement sa touche. On est ravis de recevoir sa playlist personnelle, avec son tube Let no man Jack qui nous correspond parfaitement !

1 track que personne ne t’a jamais ID request ?

On ne me demande jamais de morceau !

1 track qui te fera toujours tomber amoureux ?

Rolling Stone – Angie

1 track qui te fait penser à jack ou évoque jack ou parle d’un jack ?

DJ Hell – Let no man Jack

1 track que tu adores jouer mais qui vide le dancefloor à tous les coups ?

Je joue bien ce que je veux !

1 track qui rebondit comme une balle dans une boite

Carl Craig (69) – Jam the Box

1 track que tu peux écouter en boucle jusqu’à ce que tes oreilles saignent ?

Lil Louis – French Kiss

1 track plaisir coupable celle que tu pourras jouer nulle part et que tu écoutes seul, vraiment seul !

David Bowie – Heroes

Ne ratez pas son rare passage à Marseille pour le Jack In The Box Festival

Playlist chauffe #30 : Matt Sassari

Nous avons le plaisir de recevoir pour la playlist Chauffe de la semaine l’un des producteurs internationaux les plus prolifiques de la région en la personne de Matt Sassari.

Signé sur les plus gros labels du moment comme Deeperfect ou encore Syncopat il sera au cabaret aléatoire pour le prochain Club Cabaret Xtra en compagnie de Konstantin Sibold et de la crème des Dj locaux… une belle soirée en perspective.

Playlist JACK ID – Festival Jack in the Box par Elijah

A l’occasion du Festival  Jack in the box  les 25, 26 & 27 juillet 2019 sur le toit terrasse de la Friche la Belle de Mai et au Cabaret Aléatoire, nous avons reçu la JACK ID playlist d’Elijah, producteur phare de la scène locale. Si les adjectifs mental et organique sonnent souvent cliché quand on parle de musique électronique, ils prennent tout leur sens avec Elijah. Entre sonorités trippées et des atmosphères lysergiques, le son d’Elijah oscille entre deep techno lancinante et house dubby comme on peut le voir dans sa sélection.

1 track que personne ne t’a jamais ID request ?

Trummerschlunk « Processing » sur Lemme Records. Producteur berlinois atypique sur un jeune label atypique.  Une pépite.

 

1 track qui te fera toujours tomber amoureux ?

Ural « Unconditioned » (vakula remix) sur le label Oltramo Recording. Les goûts et les couleurs…

 

1 track qui te fait penser à jack ou évoque jack ou parle d’un jack ?

Fresh and Low « wind on water » sortie sur le label guidance dans les années 90. Jack avait sorti un mix « House mix » sur virgin, et son set commençait par cette track terrible que j ‘ai tout de suite choppé en maxi!

1 track que tu adores jouer mais qui vide le dancefloor à tous les coups ?

Din « Evolve Conclusion » sur Ostgut Ton, superbe track techno breaké  avec une partie rythmique terrible(avis personnel) mais assez courte et les longues nappes  peuvent avoir raison du dancefloor…

 

1 track qui rebondit comme une balle dans une boite

Reptant « Ectoplastic » sur Planet Euphorique.   Lou Karsh  a produit une track qui part tranquillement  et qui explose vers 2min,et là pour le coup ça rebondit dans tous les sens.

 

1 track que tu peux écouter en boucle jusqu’à ce que tes oreilles saignent ?

Planetary Assault System « Return » sur Peacefrog. Cette track est la bande son d’ une immense tranche de vie. Timeless !

 

1 track plaisir coupable celle que tu pourras jouer nulle part et que tu écoutes seul, vraiment seul !

XOR Gate « Ellipse » sur le label Tresor.  C’est la track que j’écoute souvent quand je pars m’isoler un moment.

 

Ne ratez pas son passage au Jack In The Box Festival