La Playlist Acrostiche des Collectifs w/ In’oubliables

Tous les vendredis, de 23h à 5h, le Cabaret Aléatoire s’associe avec un collectif et propose le format du club cabaret. Place aux musiques électroniques et aux découvertes !  Mais alors, c’est quoi l’univers musical des collectifs ? Avec la playlist acrostiche, on décrypte l’identité des collectifs, pour connaître leur univers sur le bout des lettres ! Ça donne une palette sonore très identifiable à chaque structure, et vous laisse voyager sur leurs ondes, avant le vrai décollage à 23h…

Le collectif In’oubliables revient au club cabaret après quelques année d’absence. Ils proposent un nouveau format de soirée à la scénographie immersive : MIRAGE, avec comme invités le duo français très prometteur : KAS:ST, et les marseillais Fontène, ainsi que les résidents du collectif OSCH et Dysk. 

Leur playlist offre des sonorités aussi diverses que la pop syrienne de Omar Souleyman à la techno sombre de Max Cooper, mais nous indique globalement une tendance vers la deep et melodic techno avec une mention spéciale pour le chef d’oeuvre musical qu’est la BO d’Interstellar par Hans Zimmer.

Playlist Acrostiche:

I

« I Am Against » – Woo York

N

« Numb » – Max Cooper

O

« Omar Souleyman » – Warni Warni

U

« Unknown » – Ljzeren rots

B

« Bicep » – Opal (Four Tet remix)

L

« Lando » – Communication II

I

« Interstellar (Main Theme) » – Hans Zimmer

A

« Acronym » – 16 Cygni

B

« Bye bye macadam » – Rone

L

« Le Mont » – Traumer

E

« El Kilo » – Orishas

S

« Silikon » – Modeselektor

Plus d’information sur le Club Cabaret x in’oubliables sur l’événement facebook

Edito : Faire monter la température pour la saison d’hiver

Notre thermomètre de rentrée annonce une saison d’hiver bouillante et notre weekend de réouverture fait monter la température !

PLANIFIE L’ouverture du club cabaret le vendredi 7 février avec Raxon, Jack de Marseille et Jack Ollins, nos deux résidents. L’ouverture des samedis de la saison, le 8 février avec Derrick May, et le grand doublé de nos résidents. Le fréquencemètre s’affole en prévision de la programmation car le cabaret aléatoire c’est toute l’année !

RETROUVE – Tous les vendredis le format club cabaret, le format intimiste, mêlant découverte, exclusicité et tarif accessible. Et aussi tous les samedis, des artistes d’envergure internationales, Derrick May, Julian Jeweil, Synapson …

ANTICIPE – En février et mars, il est possible d’anticiper, toutes les billetteries sont ouvertes avec des early tickets pour les plus rapides. Une bonne nouvelle pour vos portemonnaies !

Le baromètre précise que cet hiver, la boussole n’indique que la direction du Cabaret Aléatoire.

Saison hiver 2020 cabaret aléatoire

Week-end d’ouverture

Vendredi 7 Février : Club Cabaret : Raxon + Jack Ollins + Jack de Marseille

Le Cabaret Aléatoire c’est toute l’année, le Club Cabaret c’est tous les vendredis. En format intimiste et à partir de 5 €. Le Club Cabaret c’est le rendez-vous des amateurs de musiques électroniques. Venez découvrir une programmation exclusive articulée entre artistes émergents et confirmés. Le Club Cabaret est pensé notamment en collaboration avec les collectifs et labels de la région. Nous sommes fiers d’accueillir, pour la première fois à Marseille, l’artiste Raxon qui donnera le rythme de cette ouverture de l’hiver pour le Club Cabaret du vendredi soir !

RAXON CLub Cabaret

Samedi 8 Février Derrick May + Jack de Marseille + Jack Ollins

Au programme de ce samedi 8 février, le grand Derrick May fait son retour au Cabaret Aléatoire ! Après la soirée d’anthologie Metroplex en décembre 2015 avec Juan Atkins et Kevin Saunderson, le pionnier de Détroit, Derrick May, revient pour notre plus grand plaisir ! Il sera accompagné de nos DJ résidents Jack de Marseille et Jack Ollins pour ce grand week-end d’ouverture de la saison hiver 2020 !

derrick may cabaret aléatoire

 

Toute la programmation est disponible sur le site et l’application mobile du Cabaret Aléatoire

Best of 2019 : le meilleur album de l’année par l’équipe du Cabaret

En cette fin d’année, nous vous avons concocté des « Best Of » 2019 que vous pouvez retrouver au complet dans notre Newsletter de nouvelle année, si t’es pas encore inscrit, c’est par ici : inscription newsletter !!

En preview de ce Best Of 2019, l’équipe du Cabaret Aléatoire revient sur les sorties musicales et les différents albums ou artistes qu’on a écouté durant l’année…

Chaque membre de l’équipe devait choisir son album favoris… Ce fut difficile de choisir ! Retour sur 1 an de composition musical :

Aurélie : Malik DJOUDI – Tempéraments

« C’était ma grande découverte de l’année, je me suis noyée dans le renouveau de la chanson française. Celle qui va enfin taper dans de l’electro de manière assumée. Malik Djoudi c’est des nappes incroyables et des paroles très touchantes, tout le monde trouvera un morceau à s’approprier. Mention spéciale au morceau éponyme ou presque de l’album : Tempérament »

 

 

Nina : Nkisi – 7 Directions (UIQLP002)

« Un album que je ne quitte pas depuis sa sortie, percutant et passionnant. Nkisi s’empare de la polyrythmie de la musique congolaise, une invitation à la transe et à la danse hypnotique, où l’on écoute son souffle et son rythme cardiaque augmenter petit à petit. C’est une véritable douche froide d’ondes sinusoïdales qui me traverse quand j’écoute cet album. Ce fond d’ambient qui accompagne le voyage cosmique, ça change tout. »

 

 

Auréline : Lagartijeando – Jallalla

« Parce que c’est la bande musicale idéale des road trip d’été sur fond de soleil couchant ! »

 

 

Pierre-Alain : Hot Chip –  A Bath Full of Ecstasy

« J’ai choisi cet album parce que j’aime bien écouter de la pop, et parce que j’aime bien la musique un peu triste, et que ce nouvel album, le 8eme, de Hot Chip mélange parfaitement les deux dimensions Je l’ai également choisi parce que Hot Chip, c’est un vrai groupe, composé d’individualités, qui dure et traverse le temps. Enfin j’ai aussi choisi ce disque, pour la contribution de Philippe Zdar, à cet album… »

 

 

Aurélien : Leonard Cohen – Thanks For The Dance

« L’artiste est décédé en 2016 mais cet album, réalisé par son fils, contient des titres et textes inédits d’une puissance incroyable.
Cet album boucle la boucle en quelque sorte, avec ses thèmes de prédilection, une poésie à la fois sombre et romantique, et toujours porté par une voix extraordinaire…
Un album loin d’être anecdotique pour l’un des artistes majeurs du 20e siècle… »

 

 

Jeanne : Jaakko Eino Kalevi – Dissolution

« Dissolution est rythmé et doux, gentiment exploratoire mais jamais désagrégé. C’est comme la dissolution d’une glace au soleil : les couleurs des sorbets brillent et s’emmêlent, éveillant l’intérêt et stimulant l’appétit. » Merci MOWNO d’avoir toujours les bons mots.

 

 

Clara : Tha Trickaz – AKUMA

« Encore un album réussi pour le duo Tha Trickaz, ils ne me déçoivent jamais à vrai dire, une réelle créativité, des mélodies originales, un niveau de production vraiment fou… Mention spéciale pour leur clip de The One, avec « Summer Wars » de Mamoru Hosoda. »

 

 

Jack Ollins : The Chemical Brothers – No Geography

Sans commentaire…

 

Siska présente son nouveau clip au théâtre de l’Oeuvre

Mardi soir, 19h. Le hall d’entrée du théâtre de l’oeuvre est plein, ça trinque le planteur du Mounguy, ça discute, on attend impatiemment que les hôtes nous invitent à entrer dans la salle. Le bar associatif nous permet de combler cette attente, ainsi que les rencontres de têtes connues. Le rideau s’ouvre, la salle est pleine. La projection du clip sera sur grand écran, comme au cinéma. On entend une nappe brumeuse, un brin mélancolique, et la voix de Siska ébranlée, presque murmurée. Le clip parle de l’attachement, ou plutôt le détachement d’une femme et d’un homme. Le lien est physiquement représenté par une corde, où les deux protagonistes sont attachés. La femme court, fuit, essaye de s’extirper de ce lien bien accroché. Elle réussit l’exploit, finalement, malgré l’acharnement de l’autre pour qu’elle reste. « When U leave it » parle de la séparation, douloureuse.

Suite à la projection, on assiste à un concert spécial pour l’occasion. On découvre la formation instrumentale du groupe de Siska : Batterie, Violon et synhté/pad/ordi. Siska au milieu de la scène, brillante, porte sa voix et nous emporte. Elle jouera les nouveaux titres à venir, et ses tubes qu’on connaît déjà par coeur.

Ce nouveau single, chanté en anglais et en français sur un texte de Franky Selector est produit par Adelo Basileus aka Suprem Clem et mixé par JP Gonnod. When U leave it a déjà suscité l’attention de deux artistes pour des remixs : Ekiti Sound et Suif ft Charles X !

Siska sera en concert le jeudi 6 février à Paris, à la péniche Metaxu avec Hugo Kant !
Elle sera également présente pour la Block Party du Cabaret Aléatoire comme chaque année au printemps… à suivre 😉
 

Siska concert

 

Interview SP23 / Spiral Tribe : « Pour nous, un teknival est sensé être un endroit de liberté musicale »

Les Spiral Tribe reviennent sur la scène avec un nouvel album, Fugitive Future, le premier depuis 15 ans ! Pionniers du mouvement free party en Europe, Crystal DistortionIxindamix69 DB ou encore Jeff 23, n’hésitent pas à passer de la tribe à la techno ou encore du breakbeat à l’acidcore. Historien du mouvement free en Europe, ils représentent à eux seul toute une génération et une époque – aujourd’hui révolue. Avant leur passage à Marseille au Cabaret Aléatoire Samedi 30 Novembre, on a souhaité s’entretenir avec Jeff, un des membres de SP23, pour avoir entre autres son ressenti sur cette évolution.

Comment est né SP23 ?

SP23 existe depuis les premières heures de Spiral Tribe. On avait l’opportunité de jouer notre musique dans des clubs ou d’autre endroits, et on a voulu créer un nom pour ces occasions là. Le nom SP23 a aussi été utilisé sur des sorties de disques en dehors de notre label comme Rabbit City, Force Inc, etc.

 

Quels sont les membres fondateurs ?

Mark a trouvé le nom, mais les premières activités se sont effectuées avec les musicien et artistes.

Comment Spiral Tribe a évolué en SP23 ?

Spiral Tribe et SP23 sont nés presque au même moment, Spiral Tribe (le sound system) avait arrêté vers 1998 à la différence de SP23 qui a perduré.

On a voulu respecter le projet original Spiral Tribe et nous ne voulions pas utiliser les initiales « S T » pour éviter des conflits d’intérêts. Spiral Tribe a été une grande équipe et cela n’aurait pas été correct qu’une ou deux personnes gardent ce nom seules. Alors SP23 est le nom utilisé pour le côté artistique, mais on est tous des artistes de Spiral Tribe.

Comment est né le projet de tournée Fugitive Tour en Europe ?

Le nom « Fugitive Future » fait référence au fait que plus les pouvoirs font des lois contre notre liberté, plus on se dirige vers un avenir de fugitifs. La tendance des pouvoir n’est pas de laisser la liberté aux gens, si on continue dans cette voie, ça va devenir tellement ridicule que l’on devra tous devenir des fugitifs. Le disque et la tournée européenne ont pour but de dénoncer ça.

SP23 Spiral Tribe Cabaret Aléatoire

Vous avez prévu une tournée en clubs en Europe, est ce que vous continuez à jouer en free aujourd’hui ?

On joue dans tout et n’importe quoi. Il existe depuis longtemps des contradictions, devenues embarrassantes, dans les free party, je suis las de ne voir aucune évolution en ce moment. Du coup, s’il n’y a pas d’évolution, je préfère qu’on me laisse la liberté de jouer dans toutes sortes de lieux. Mais j’essaye de rester ouvert à jouer dans les free locales, avec des équipe comme Drop in Caravan, Kernel Panic, Tracker etc. J’y joue lorsque j’ai un week-end de disponible.

Vous êtes des pionniers du mouvement free party en Europe, comment est-ce que ce mouvement a évolué depuis les années 90 pour vous ?

Le plus grand changement est que les keufs sont maintenant au courant de notre manière de fonctionner. Il est nécessaire aujourd’hui de se rendre compte que l’on n’est plus dans les années 90, il faut donc évoluer et changer notre façon de fonctionner. L’équipe de Drop in Caravan est le meilleur exemple que je connaisse (même s’il y en a certainement d’autres), la dernière fois que j’ai joué chez eux ils ont demandé une donation suggérée de 5 euros. Beaucoup de personnes sont venus et ont joué le jeu, pour moi ce fut une réelle révolution dans notre milieu.

Il y a des personnes qui pensent qu’on leur doit tout, qui achètent et consomment, sans se sentir redevable un minium auprès des artistes, ces personnes devraient avoir du mal à se regarder dans un miroir. Pourquoi considèrent-t-ils qu’en tant que gentils petits consommateurs de notre musique et de nos événements, on leur doit de travailler pour eux gratuitement? Si on le fait c’est parce qu’ON EST GENTIL, il ne faut pas oublier ça, sinon c’est un grand manque de respect!! Notre mouvement a besoin du soutien de ses participants. Vous n’êtes pas un teuffer, vous êtes un PARTICIPANT et cela implique un certain comportement. On a besoin de votre générosité en tant qu’artistes !!!!!!!

L’autre chose qui a évolué c’est la musique, on est passé dans une ère où la musique est beaucoup plus commerciale et moins trippée. Il faut savoir pourquoi la plupart d’entre nous (Spirale) n’allons plus en free, c’est parce qu’on est amoureux de toutes les musiques et nous sommes dégoûtés de voir qu’en Teknival il y ait majoritairement de la musique hard style. On aime le hard style, mais quand c’est tout le temps et partout ça devient trop !! Pour nous, un teknival est sensé être un endroit de liberté musicale entre autre. Aujourd’hui ils ressemblent beaucoup plus à quelle que chose de sectaire et c’est bien dommage.

Je dirais qu’il faut vivre la liberté pour vivre notre mouvement, j’espère que l’on pourra apprendre de nos erreurs et faire preuve de plus d’auto-critique et de flexibilité à l’avenir.

Quelle est la philosophie SP23 ?

Nous sommes 10 personnes dans l’équipe, je pense que l’on a 10 philosophies différentes, mais notre philosophie en commun est certainement de défendre la liberté !!!

Pourquoi cette obsession pour le nombre 23 ?

Encore une fois, chacun des membres de l’équipe va te donner une réponse différente, c’est peut-être ça qui est magique.

Pour moi, j’ai remarqué que quand tu coupes 1 en deux ça fait deux chose, mais on dit pour être clair qu’ils sont 2 et 3 car 1 est 1 !! Quand c’est coupé il n’est plus 1. On vit dans une dualité, il y a beaucoup à faire avec ça en mon sens !

Retrouvez SP23 au Cabaret Aléatoire pour le Fugitive Future Tour Samedi 30 Novembre – billetterie dès 15€

A lire également, l’interview de Maissouille !

Interview de Zaltan « Comptez sur moi pour faire la teuf et essayer de ne jamais être ennuyeux et linéaire »

Zaltan est DJ et label manager d’Antinote, artiste surprenant et polyvalent, ses productions comme ses sets transportent entre acid house, bangers des Caraïbes, italo disco, breakbeat et plus encore! Il crée le label Antinote en 2012, qui soutient de nombreux artistes français et étrangers, tous horizons. Antinote donne aux artistes le temps et l’espace voulus pour explorer et développer leurs sons. Zaltan sera au Cabaret Aléatoire le vendredi 22 novembre pour le Club Cabaret x Tropicold !

Ce we où on t’invite à Marseille sera aussi ton anniv perso, donc on devrait bien fêter cela! Récemment tu célébrais aussi la 50ème sortie de ton label Antinote, comment tu as vécu cela et que prépares tu pour la suite?  

Et oui 50 références ça commence à être joli! C’est aussi très particulier de prendre du recul sur ce back-catalogue que j’ai dessiné avec mes seules oreilles et ma sensibilité. Personne d’autre que moi n’aurait fait ses choix et ces rencontres là et sorti ces disques dans ce sens. Quand j’y pense c’est beau mais c’est aussi assez flippant. Ça dit beaucoup de choses sur moi finalement. J’ai fais ça la tête baissée sans me poser de question pendant des années. Jusqu’au jour où j’ai envoyé ma cinquantième référence! Aujourd’hui même j’ai 34 ans et je n’aime pas tellement le jour de mon anniversaire. Je suis un peu nostalgique et j’ai des émotions contradictoires. Cela m’arrive régulièrement quand je pense au label. Je peux avoir envie de tout arrêter et être complètement désespéré un matin et puis avoir 1000 projets et être hyper enthousiaste le lendemain. Bref, j’adore mon métier mais c’est un sacré bordel quand même! 

Oui tu t’investis beaucoup sur le label, comme un bon artisan! Par exemple tu trimbales toujours des exemplaires pour fournir les shops et les fans là où tu vas?

En effet si quelqu’un a besoin de copies de quoi que ce soit n’hésitez pas et envoyez moi un message sur Instagram @zaltan_antinote!

Je sais que tu viens souvent à Marseille pour le plaisir et pas forcement pour jouer (ta seule date récente était au Bon Air en mai dernier pour un b2b avec Oko) comment tu sens cette date du 22 nov dans un lieu emblématique des nuits électroniques marseillaises?

Oui j’ai découvert Marseille grâce à ma copine Mélanie qui est née ici et qui a de la famille dans la région. J’aime beaucoup cette ville et même si j’ai joué plusieurs fois notamment sur le Toit de la Friche ou au Bon Air Festival, ce sera la première fois que je joue sur un gig en club. Je suis très conscient que mon son prend un petit peu de temps à être assimilé et compris. Mais je suis sur qu’une fois qu’il l’est c’est pour de bon. J’ai hyper envie de jouer chez vous!!! Je suis sûr que ce sera une très belle teuf.


Tu adoptes la communication à la cool et use de beaucoup d’autodérision. La vie est trop courte pour se prendre au sérieux ?

Je crois que la réponse est dans la question. J’aime bien le côté déconne. Même si je prend très au sérieux ce que je fais. Beaucoup de personnages de la musique électronique, dark et techno sont trop sérieux a mon goût. Je ne me retrouve pas là dedans. Moi je viens de la teuf, de la déglingue et ce que je préfère c’est faire le con avec mes potes. Je reste persuadé que les gens sortent en club le week-end pour se détendre de leurs semaine de taf et que ce n’est pas le moment pour les DJ de faire des concours de quéquettes avec nos disques rares et prise de tête. Comptez sur moi pour faire la teuf et essayer de ne jamais être ennuyeux et linéaire. J’ai hâte!

Est ce que tu joues bien au foot ?

bonus… non je suis nul.
On a demandé à Zaltan une photo exclusive et décalée, on a reçu celle qui est en couverture ! :0
Merci à toi Zaltan d’avoir joué le jeu et on a hâte de te recevoir également pour la première fois au Cabaret Aléatoire vendredi 22 Novembre.

Playlist Chauffe #34 : mad miran

mad miran est une jeune DJ hollandaise, elle débute sa carrière en 2017 et a effectué depuis une ascension fulgurante ! Pas assignée à un style particulier, mad miran revendique une diversité de styles aussi inattendus qu’inspirants, allant de l’acid à l’afro, en passant par le breakbeat, le hip hop ou la Drum n’ Bass. Elle aime surprendre la foule avec des titres parfois oubliés qu’elle remet au goût du jour à travers des sets bien ficelés, qu’on aura le plaisir d’écouter vendredi 22 novembre pour le Club Cabaret x Tropicold !

mad miran nous livre cette courte playlist de 5 morceaux commentés, sortez vos shazams pour le club cabaret !

1/ Flavia – Ket Robinson : bomb track! which can be used if youre already in the ‘im going hard’ zone or when you want to start the ‘im going hard’ zone haha  – favorite part is from 3:27-3:43, super bomb!

2/ Stenny – Psygraph : can’t say alot actually, stenny is a name that will be remembered! i recommend the whole sick album, its a journey you’d like to float in 🙂

3/ Coil – Baby Food : this song hits me a lot since konduku played (in almost full) this in de school, take a moment and listen thoroughly (if you haven’t before)

4/ Closer – Junq : this makes you dance instantly, what a groove! vibe for life

5/ Automatic Tango – Richard Lamb : found out about this release yesterday night actually! its different vibes packed in one sweet tune. its from ex-terrestials pretty cool label from canada

 

La Playlist Acrostiche des Collectifs w/ TROPICOLD

Tous les vendredis, de 23h à 5h, le Cabaret Aléatoire s’associe avec un collectif et propose le format du club cabaret. Place aux musiques électroniques et aux découvertes !  Mais alors, c’est quoi l’univers musical des collectifs ? Avec la playlist acrostiche, on décrypte l’identité des collectifs, pour connaître leur univers sur le bout des lettres ! Ça donne une palette sonore très identifiable à chaque structure, et vous laisse voyager sur leurs ondes, avant le vrai décollage à 23h…

Pour cette première playlist, c’est Tropicold qui joue le jeu, et plus précisément L’Amateur qui répond de ses lettres.

T

« Tail Lift » Joe

Gros classique Tropicold joué surtout par Massue Moto et moi, sur l’excellent label bass anglais Hessle Audio, mais contrairement à 90 % de la prod dans ce genre ici ça ne se prend pas du tout au sérieux tout en restant terriblement dansable… et barré!

R

Red Axes, Moscoman, Krikor – « Subaru Pesha »
Plus classique Tropicold tu meurs, c’est le générique de notre émission sur Radio Grenouille depuis 3 saisons. Créé par des cadors dont on est fan!

O

« Ouvre Ta Bouche » Front De Cadeaux
On adore le boulot du duo italo belge F2C. Et ce n’est pas un hasard si leur 1er LP sortira sur Antinote, le label de Zaltan… pour moi le label français loin devant depuis quelques années

P

« Power of now » CHRISTIAN S
Banger phénoménal : depuis 7 ans ça traine dans mes playlists peaktime! Sorti via Comeme, qui est un label important qui définit assez bien le son Tropicold, des percus bien syncopées, souvent héritées des musiques tropicales mais traitées de façon radicale, avec des gros synthés et des basses 80’s bien goths!

I

In order to trance (Hrdvsion Remix) Joker of the Scene
Morceau bien chelou avec ses sirènes cuttées, mais terriblement efficace avec ce mid tempo bien lourd et des nappes en pagaille!

C

« Commando » TLC Fam
Ca c’est tout frais et ça vient de Durban, Afrique du sud, du Gqom bien martial et vener. Indispensable dans nos sets avec Akzidance

O

Objekt « Theme from Q »
J’ai envie de crier en anglais comme un gros lad des années 90 quand j’entends ça, genre « rewind » ou « wicked »… quelle tuerie breakbeat/ ravy, mais subtile avec cette basse slappée et le sound design hyper soigné!

L

« Le Riddim du Bardouin » JZbel
Les cocos de JZbel qui s’essaient au dancehall! On a bien poncé ce genre de rythmiques aussi, c’est excitant de sortir du 128 BPM quand même… Et puis c’est sorti sur BFDM, l’autre meilleur label frenchy, pour pas vexer le collègue Judaah (et parce que c’est vrai putain)

D

« Don’t Stop Your Love » – Keith Sweat [House Mix]
Ca c’est un des morceaux dégotés par Akzidance et qui nous servent à finir un set en beauté. On le mettra j’espère au Club Cabaret, mais on fait que le warm up, c’est Mad Miran la terrible dj hollandaise qui finira le boulot avec ses sets ravy et jungle.
Le premier club cabaret x Tropicold c’est Vendredi 22 Novembre avec Zaltan et mad miran ! Infos & Billetterie

 

Edito Novembre : Toutes les Cultures Electroniques

Au Cabaret Aléatoire, en novembre et tout au long de l’année on s’attache à faire en sorte que tu trouves tout, tout le temps ! Et ce mois ci, particulièrement, tu pourras y écouter et voir toutes les formes des musiques électroniques. Y’en a pour tout le monde mesdames messieurs !

Le Cabaret Aléatoire, s’attache à présenter toutes les formes des musiques électroniques pour tous les publics par le biais de concerts, de soirées, de temps d’écoute, d’installations sonores… Différentes esthétiques et courants musicaux, différents concepts de programmations, différents modes de présentations, différents formats horaires qui permettent au public de choisir.

Un bel exemple, du 20 au 23 novembre, en 4 jours, 3 dates, 3 registres musicaux très différents, un concert, un club et une soirée exclusive en France, des artistes internationaux et régionaux, des têtes d’affiches et des artistes émergents, un condensé de la colonne vertébrale de la programmation annuelle du Cabaret.

  • Le 20 novembre : Concert : PUPPETMASTAZ + FMR2MARS
    Tighten-Up-18-couv-fb-puppet

En partenariat avec le festival Tighten’Up, nous programmons Puppetmastaz, pour son grand come back ! Imaginez un concentré de Muppet Show saupoudré de Wu-Tang Clan et vous aurez la recette des Puppetmastaz, le seul groupe de rap au monde composé de marionnettes. Ils viendront présenter sur leur tout nouvel album ! [exclu sud est]

  • Le 22 novembre : Club Cabaret x Tropicold : ZALTAN + MAD MIRAN + AKZIDANCE + L’AMATEUR

Bannef Event FB - Club Cab - Tropicold 22.11.19

Le collectif marseillais Tropicold investit pour la première fois le club cabaret, et invite à cet occasion le boss du label Antinote Zaltan, et la hollandaise mad miran, pour un club aux couleurs froides et sombres, comme le mois de novembre à Marseille, qui amorce l’hiver et ses rudes journées. Les résidents Akzidance et l’Amateur introduiront cette soirée avec leurs pépites habituelles, fins collectionneurs de musique en tout genre, on est pas à l’abri de belles surprises !

  • Le 23 novembre : OVUM LABEL NIGHT : JOSH WINK + STEVE BUG + JACK OLLINS

ovum records 25 ans

Le célèbre label Ovum fête ses 25 ans ! Fondé par Josh Wink et King Britt en 1994, Ovum est l’un des labels historiques de musiques électroniques. De Josh Wink à KiNK, Goldie, Scuba, Loco Dice, Perc, DJ Sneak, la diversité des sonorités du catalogue montre la richesse et la pertinence des esthétiques défendues par Ovum. [immanquable]

 

Toute la programmation sur le site du Cabaret Aléatoire et sur l’application mobile

Cabaret Aléatoire - marseille

Crédit photo : Joffrey Wingrove

Playlist Chauffe #33 : GiGi FM

Giulia Fournier-Mercadante aka GiGi FM est une artiste française à plusieurs facettes ; danseuse, animatrice radio, DJ et productrice passionnée de techno futuriste, GiGi est connue pour avoir une approche unique en matière de collecte, de sélection, et de création de musique, ainsi qu’une capacité naturelle à créer des ambiances uniques.

Après avoir joué deux sets sur Boiler Room ces derniers temps, elle se lance maintenant dans une tournée de club de Boiler Room couvrant certaines villes clés du Royaume-Uni et d’Europe, dont Marseille, la plaçant parmi un nombre restreint de des piliers musicaux du moment.

GiGi sera au Cabaret ce vendredi pour le Club Cabaret x Boiler Room. À cette occasion, elle vous propose ici une playlist qui reflète ce qu’elle écoute en ce moment et ce qu’elle met dans ses sets. De l’ambiante du maître italien Donato Dozzy à l’électro cosmique d’Aurora Halal, en passant par la techno mentale de Tadeo, cette playlist représente bien l’identité de son auteure.

Retrouvez également dans le même genre la playlist de AWB

Crédit Photo : Eugene Tumusiime