Report : La vision nocturne de Joris Delacroix

Samedi 17 Mars, nous avons laissé carte blanche à Joris Delacroix, qui venait présenter son nouveau live au Cabaret Aléatoire. Le Night Visions tour aura retourné 5 grandes villes de France, et montré en avant première le nouvel album de Joris.

Joris Delacroix au Cabaret Aléatoire

En première partie, Eve Dahan, star locale et internationale puisqu’elle joue régulièrement en Inde, et nous ramène ses vibes épicées. Son warm up a convaincu tout le monde, dont Joris, qui était ravi de prendre la suite. L’installation scénographique nous plonge directement dans le live, les jeux de lumières immiscent la scène, les fans crient de joie pour la venue de leur artiste fétiche, l’émotion est palpable. Joris Delacroix envoie les nouveaux morceaux de son album que l’on découvre en live, il circule entre l’electro et la deep house, avec des instants de rush bien allumés. Quelques transitions sont reconnaissables avec Maeva, Start the Engine et Air France pour finir, bien remixée et allongée pour faire durer le plaisir.

Suite à cette folie enchanteresse, Wielki prend les commandes du moteur à explosion, lançant les roquettes sonores comme des fléchettes. Une impulsion explosive dans la soirée, le public est en furie et se laisse voyager. Joris Delacroix reprend les commandes pour un atterrissage en puissance sur la planète Night Visions.

Report vidéo de Eve Dahan

Report vidéo de Wielki

https://www.facebook.com/wielki.music/videos/2073063999376465/

Le live à la Gaité Lyrique

Joris est passé, après sa date à Marseille, à la Gaité Lyrique le 24 Mars. Culture Box a enregistré 20 minutes de son live.

https://www.facebook.com/Culturebox/videos/10156357985449656/

Joris Delacroix revient en force avec un nouvel album et une tournée live

Joris Delacroix incarne cette nouvelle génération de producteur français qui rayonne à l’étranger. Jeune prodige, élu révélation de l’année 2012 par les lecteurs du magazine Trax, Joris baigne dans la musique depuis ses 16 ans. A 24 ans, il s’impose comme l’une des figures fortes de la nouvelle scène électronique française. De la french touch, il conserve une affinité pour le jeu du sample et une rythmique aux kicks élastiques qui lorgne du côté d’Alan Braxe ; de la minimale, un sens de l’épure et une envie de privilégier la texture à la masse.

En 2017, il fait évoluer sa recette house lancinante et ensoleillée et propose deux singles dont un featuring avec Ornette annonçant un album aux influences clairement diverses du live électro au downtempo, voire hip-hop. Sa plus grande force ? Mettre tout le monde d’accord avec ses tracks aux millions de vues, ses 11 Zénith aux côtés de Synapson et The Avener sur la tournée Flash Deep. A l’occasion de sa tournée Night Visions Tour, il délivrera un LIVE et un DJ SET le 17 mars au Cabaret Aléatoire, une occasion parfaite pour s’immerger dans son univers. Nous lui avons posé quelques questions en amont de ce concert qui s’annonce déjà exceptionnel.

Comment on prépare une date en presque all night long ? Est-ce que ton set va s’articuler autour des sonorités de ton live où vas-tu te laisser l’opportunité d’aller piocher des tracks un peu éloignées ? 

Justement, l’intérêt de proposer un dj set après mon live c’est de pouvoir aller autre part. Vu qu’en live je passe 1h30 à jouer mes morceaux, je pense qu’après ça on a fait le tour du son « Joris Delacroix ». Du coup le Dj set qui suit a généralement tendance à cogner un peu plus.

Wielki est signé sur ton label et joue avec toi ce soir, qu’est ce qui te plait chez lui ?

Artistiquement, c’est quelqu’un capable d’une grande ampleur autant en prod qu’en dj. Il a un style qui mêle des influences house-club de ses débuts avec un côté plus techno-dark que je trouve très intéressant. Il y a aussi le côté humain vu que c’est un vrai pote et qu’on bosse ensemble depuis quelques temps maintenant.

Wielki va jouer entre ton live et ton dj set ? Ce moment tu te le laisses pour de la méditation ou pour te reposer ou tu finis ta partie de Dragon Ball Fighterz ?

Je fais tout ça en même temps : je me repose en écoutant Wielki tout en méditant sur Dragon Ball et en buvant des coups. C’est un peu concept…

Cet album que tout le monde attend impatiemment, tu en es à quel stade ? Le mastering est terminé ? Le graphisme est bouclé ?  Tu as une date de sortie calée ?  Il y a des collaborations prévues au-delà de Ornette ?  Un nouveau set up instrumental ? 

En gros, là j’ai 10 morceaux mixés, masterisés et donc finalisés. il y en a 2 que je suis en train de revoir, car je les avais fait comme des chansons à la base mais finalement je préfère les repasser en instrumentaux. Pour les collab j’en ai avec Synapson, Montmartre, Findlay, Sirius Trema… l’album va sortir dans les prochains mois 😉 !

D’ailleurs, comment tu sélectionnes les morceaux qui y seront ? 

Grâce à mon instinct 😉

Et, est-ce que tu construis l’ordre des tracks avec une logique d’écoute sur l’ensemble de l’album ?

Oui, dans la composition d’un morceau comme celle d’un album j’aime bien que ça raconte quelque chose. Après il s’agit de ne pas être non plus trop directif. J’essaie de faire ça en laissant une marge d’interprétation à l’auditeur pour que chacun puisse se l’approprier.

Le live sera-t-il un mélange de toutes tes prods ou juste du nouvel album ? 

C’est axé sur le nouvel album, mais on y retrouvera quelques classiques

Toi qui est une des succès story de la french touch, est-ce que tu as eu un coup de cœur sur la génération qui te suit ?

Je pense à des artistes de mon label comme Vall, James Mac, Kosco (pour ne citer que ceux qui sont vraiment plus jeunes que moi). Ils ont tous un très fort potentiel et ils en veulent.

Joris Delacroix présentera son nouveau live au Cabaret Aléatoire le 17 mars, les préventes Early Bird sont à 15€, profitez-en !