Playlist JACK ID – Jack in the Box par Stefan Vincent

Pour le prochain Club Cabaret x Jack in the Box, on reçoit le producteur techno Stefan Vincent. Très actif sur la scène hollandaise, il signe sur des labels d’experts comme think Traut, SoHaSo et Dynamic Reflection et compte parmi ses fans Jeff Mills et Laurent Garnier. Repéré par Jack de Marseille, il est pressenti comme être un acteur solide de la scène techno ! Rendez-vous le 15 Février avec le live de Kmyle et le djset de Jack de Marseille.

1 track que personne ne t’a jamais ID request

Des trucs pas techno, donc quelque chose comme Ohh de Mood II Swing pres. John Ciafone

1 track qui te fera toujours tomber amoureux

E79 – de Kink, ce morceau me fait craquer à chaque fois que je l’entends.

1 track qui te fait penser à jack ou évoque jack ou parle d’un jack

2001 Jack de Trevor Rockcliffe, pour des raisons évidentes 😉

1 track que tu adores jouer mais qui vide le dancefloor à tous les coups

Star Suite (Shelter Vocal mix)  de Mondo Grosso feat Monday Michiru. Je n’ai jamais joué cela dans un club et je ne pense pas que j’aurai la possibilité de le faire dans un de mes sets. Je suis 100% sûr que je viderais le dancefloor si je la jouais, mais je l’aime trop quand même !

Une autre que j’aimerai jouer mais qui ne fonctionne pas tout à fait pour le club : Circling de Appelbim et Peverelist

1 track qui rebondit comme une balle dans une boite

Encore pour des raisons évidentes, Poing de Rotterdam Termination Source

1 track que tu peux écouter en boucle jusqu’à ce que tes oreilles saignent ?

Canary Yellow du nouvel album Deafheaven et aussi la Nocturne op9 n°1 de Chopin.

1 track plaisir coupable celle que tu pourras jouer nulle part et que tu écoutes seul, vraiment seul !

J’écoute surtout de la musique que je ne pourrai pas jouer en club, et la plupart du temps cela arrive quand je suis seul, les plaisirs coupables arrivent en général quand je suis avec mes amis, bien que je ne con,sidèrent pas comme des plaisirs coupables. Cependant, quand j’étais jeune j’avais pour habitude d’écouter de la Bossa Nova, certains de ces morceaux pourrait être considèrer comme plaisir coupable; voici donc Samba E Amor, la version de Brad Mehldau que j’écoute encore aujourd’hui.

Interview | Les clés de compréhension de l’univers onirique et Sci-Fi de Tadeo

Nous recevons le producteur espagnol Tadeo samedi 28 juillet pour le festival Jack in the box 2018, l’occasion pour nous de lui transmettre notre interview taillée spécialement pour le festival. On découvre un personnage très organisé, créatif et fan de phénomènes extra terrestres.

Hola Tadeo ! Estamos muy feliz de recibirte en nuestro festival !

Merci ! Je suis très impatient de venir jouer chez vous !

Boombox / On a écouté ton mix pour Rinse FR, c’est super chouette d’entendre des morceaux typique. Est ce qu’ils t’ont demandé spécifiquement de jouer cela ou c’était de ta propre volonté ?

Non, ils n’ont pas demandé quelque chose spécifiquement, c’était moi qui ai décidé de changer l’approche typique du podcast que je fais pour le média. Je voulais vraiment faire quelque chose comme cela. Pour ce showcase à la radio, les mecs de l’agence étaient partis pour montrer leur intérêt sur différents sets, puis j’ai décidé de faire quelque chose de différent. Typiquement, j’ai choisi un ensemble de morceaux que j’écoute habituellement et j’offre à l’audience quelque chose auquel ils ne s’attendaient pas.

On se disait que les peuples d’Espagne et du Portugal gardent en mémoire et sont toujours fiers de leurs musiques traditionnelles, est ce que tu sais pourquoi ?

Je pense que la question peut être vue de deux manières. Si ce sont des productions anciennes généralistes, tu à tendance à les garder en tête, il existe beaucoup de musique qui veulent dire quelque chose pour toi ou qui sont simplement éternelles. Cette musique ne fait jamais mal. Si ce sont des productions à toi ou rattachées à toi, on entre dans le sujet que le passé est toujours meilleur ou quelque chose comme cela.

Dans mon point de vue, je regarde toujours le futur et j’attends plus des choses qui sont à venir que les choses qui sont déjà passées. Le futur est toujours plus intéressant au moment où tu le modèles à ta façon, alors qu’avec le passé… il n’y a rien à faire.

Outbox/ Quels sont les prochaines sorties sur ton label ?

J’ai 2 nouvelles releases prêtes à sortir sur mon label. Je suis à la recherche de personnes qui livrent un message en adéquation avec le label, qui sont proches des idées qu’il représente afin de servir au mieux son intérêt, mais c’est une chose difficile. Malgré tout, je garde confiance.

Going around the box/ Que fais-tu quand tu réalises que tu ne peux pas aller plus loin dans ton travail, ta vie ou tes projets ? 

Chercher des solutions, mais parfois c’est compliqué. Ces moments ne dépendent pas complètement de toi, et en plus de faire mon travail, je dois parfois aussi faire celui des autres. Cela prend beaucoup de temps et d’énergie. La seule solution, c’est passer plus de temps à travailler et avancer.

Idea box/ Nous avons lu que tu écrivait sur un cahier les inspirations pour tes projets. Quelles sont les pages que tu as déchiré récemment ? 

Bon, ce n’est pas tout à fait cela. Ce que je fais c’est que je pointe mes idées et approches créatives sur un cahier pour être capable de revenir dessus plus tard, sans avoir perdu les approches initiales. Au sujet des nouveautés, je ne peux pas trop en parler, cela va détruire l’effet de surprise et peut être changer quelque chose dans ce processus.

Unbox/ Si tu devais déballer tout ce que tu avais en tête, qu’est ce qu’on verrait?

C’est très dangereux. Si je devais tout mettre sur une table, on verrait la même chose qu’un enfant peut penser. J’essaie toujours de garder cette partie fraîche, l’imagination. Je pense que dans ce travail c’est important de rester abstrait et imaginatif pour pouvoir offrir de nouvelles choses, tout en gardant un équilibre avec les tendances du moment.

Toolbox/ Quelles machines / technologie t’intrigues le plus et pourquoi ?

Ici on peut différencier 2 types d’intrigues, une bonne et une mauvaise. La mauvaise se réfère au vaste sujet des réseaux sociaux, c’est vraiment inquiétant de voir comment les gens changent leur façon d’être en société. Tu peux voir beaucoup de personnes regarder leurs écrans, consommer de l’information sans l’assumer, négligeant le temps, tout cela pour nourrir une satisfaction qui va durer quelques secondes, avec des choses bien souvent fausses.

Le côté positif je choisis la récente découverte de l’origine des rayons cosmiques qui viennent de l’espace, c’est incroyable de voir comment la ténacité de certaines personnes ont conduit à suivre la route inverse de ces particules, qui après tout est quelque chose qui existe dans notre univers. Toutes ces technologies sont vraiment inspirantes pour moi.

Futurebox/ Chronicles of the future: quelle est l’issue de la bataille entre le meta humain psyche VS la machine ?

C’est quelque chose de très vieux, qui continues d’arriver aujourd’hui et qui arrivera toujours. La bataille éternelle dans la pyramide sociale, tout le monde veut une meilleure position, comme tout le monde veut une meilleure vie. A l’intérieur, l’album représente un genre de Prometheus moderne qui se développe et devient conscient de sa position : inévitablement, d’une façon ou d’une autre, le conflit apparaît.

 

Retrouvez également l’interview d’Orlando Voorn pour le festival jack in the box

Playlist JACK ID – Festival Jack in the Box par Bass Guo

A l’occasion du Festival  Jack in the box  les 26 & 27 juillet 2018 sur le toit terrasse de la Friche la Belle de Mai et au Cabaret Aléatoire, nous avons reçu la JACK ID playlist de Bass Guo, producteur phare de la scène chinoise qui vient dans le cadre de notre échange avec le Yin Yang Music Festival.

Le morceau que personne ne m’a jamais demandé ? :

Tchami -Adieu (Original Mix)

Le morceau qui me fera toujours tomber amoureux ? :

Daft punk – lose yourself of dance

Le morceau qui me fait penser à Jack ? :

Jamie Jones – Kooky chords (Original Mix)

Le morceau qui vide le dancefloor ? :

Stephan Bodzin – Strand(Original Mix)

Le morceau qui rebondit comme une balle dans une boîte ? :

Joyryde – Hot Drum

Le morceau que je peux écouter jusqu’à ce que mes oreilles saignent ? :

Bass Guo – Bipolarity

Le morceau que j’écoute seul ? :

Moderat – Milk

Retrouvez également la playlist JACK ID de Vince Watson