Playlist JACK ID – Jack in the box festival par Rorre Ecco

A l’occasion de Festival « Jack in the box » qui se tiendra les 26 & 27 juillet 2018 sur le toit terrasse de la Friche et ensuite au Club Cabaret, nous avons reçu la playlist de Rorre Ecco, artiste marseillaise que vous verrez jouer lors de l’événement.

Rorre Ecco : Le morceau que personne ne m’a jamais demandé ? : Il y en a plein évidemment et je n’ai envie de donner de mauvaises idées à personne, alors je me tais.

Le morceau qui me fera toujours tomber amoureuse ? : Electribe 101 – Talking With Myself (Franckie Knuckles mix)

Le morceau qui me fait penser à Jack ? : Kink – Cloud Generator. Je n’aime pas déranger les artistes pendant leurs sets, mais la première fois que je l’ai entendu, je me suis ruée vers la cabine pour lui demander d’où ça sortait, obligée. Et quelques semaines après Laurent Garnier faisait pareil lors de la Jack in The Box spéciale 25 ans de carrière. La claque.

Le morceau qui vide le dancefloor ? : Tim Exile – I don’t know where i’m going to. Je l’adore, mais l’audience n’est souvent pas très patiente et quitte la piste avant que le morceau ne s’énerve.

Le morceau qui rebondit comme une balle dans une boîte ? : ø aka Mika Vainio – Spiraalit

Le morceau que je peux écouter jusqu’à ce que mes oreilles saignent ? : Il y en a beaucoup, je suis assez obsessionnelle. Lorsque j’aime un morceau, je peux l’écouter plusieurs dizaines de fois d’affilée sans me lasser. En ce moment c’est Thomas Brinkmann – Blackhill.

Le morceau que j’écoute seule ? : c’est peut être un plaisir coupable parce que c’est de la pop, une grosse production pour l’époque. Tatsuro Yamashita – Sparkle. Je le chante en yaourt japonais, il me donne le sourire.

Bien connue des scènes Electro de sa ville, Rorre Ecco est une marseillaise très active. Elle anime une émission hebdomadaire sur Cave Carli Radio, « The Don’t know show », proposant à chaque mix une sélection intime et personnelle de sa bibliothèque musicale. Ses performances sont remarquées, elle a participé notamment cette année à la closing de Marsatac et au Bon Air Festival, elle est à suivre de très près !

Au programme : Chaleur, bonne humeur et ensoleillement auditif garantiront un excellent moment pour cette écoute.

A bientôt les papillons…

Crédit Photo : Lucie Moeata Blasco

Interview de Charlotte Bendiks : L’Europe ? « Je me suis toujours sentie comme une alien… »

A l’occasion du temps fort du Mucem : L’Europe : Quitte ou double, nous avons donné la parole à Charlotte Bendiks. Vie intime,  parcours, carrière, inspiration musicale… elle a jouée le jeu et même plus en nous livrant même quelques anecdotes assez intéressantes. Vous allez vite comprendre qu’en plus d’être une talentueuse artiste de musique électronique, elle est assez extravagante et on devine un caractère bien trempé !

Salut Charlotte,

Nous sommes vraiment heureux de te rencontrer et d’écouter ton set dans quelques jours ! Nous aimerions en savoir plus sur ton travail et montrer à ton public français à quel point tu semble hyperactive !

Lorsque nous avons lu ta biographie, nous avons pensé :
Cette fille a le sens de l’humour ! Elle aime les chiens, les jacuzzis, faire du vélo, bålkos, å få napp, ses propres océans d’émotions, houmous, Rhabarbersaftschorle, le WiFi gratuit, Mezcal, les jours et nuits sombres, parler vite, danser lentement, le sérieux, dire merde, chanter, se salir, rester à l’écart, se rapprocher, aller fort, être actif, être passif, être ensemble, être là, tout avoir. »

Ce qui nous mène à te demander: qu’est-ce que tu détestes ?

Je ne déteste pas grand-chose, mais je détestais l’hiver à Tennskjær. A l’époque, quand l’alimentation électrique prenait fin, tout le monde devait s’inscrire à une heure de vélo pour garder l’alternateur en marche… C’est aussi la raison pour laquelle je ne vais jamais à des cours de « spinning » dans l’obscurité.

 

2-Tu a commencé à te faire connaitre il y a quelques années et depuis, tu construis une carrière fantastique avec des concerts dans le monde entier. Tu viens d’un village vraiment éloigné et très petit. Quand tu étais enfant, quels étaient tes projets concernant l’avenir ?

A 8 ans, j’ai dit à ma famille que je souhaitais devenir pilote d’hélicoptère …

 

3-Comment as-tu découvert la musique électronique et quand as-tu commencé à jouer ?

Difficile à dire … Je collectionnais la musique sur des formats physiques (CD et Vinyl) et je commençais à les amener dans des petits bars pour les faire écouter. Par effet boule de neige, cela m’a emmené dans le DJing.

 

4- Tu as sorti « Aurora 2 » sur Hivern Discs, comment as tu fais la connexion avec ce label ?

Pour l’anecdote, Aurora 2 est une erreur … C’est juste le nom de fichier que j’ai envoyé à Hivern. Ils ont accidentellement nommé la piste avec le nom du fichier. Aurora a été initialement publié numériquement sur Love OD Communications, Hivern est entré en contact par la suite et voulait d’ailleurs le mettre sur une version vinyle seulement.

 

5-Tu vas jouer dans un musée qui a basé la thématique de cette soirée sur l’Europe.
Qu’est-ce qui représente l’Europe pour toi ? Te sens-tu citoyenne européenne alors que ton pays n’a qu’un accord économique et frontalier ?

Je me suis toujours plus sentie comme un alien…

 

6-Samedi tu joueras à 22h, le soleil sera loin et la lune brillera de mille feux. Sais-tu ce qui pourrait créer une aurore boréale imaginaire pour ton public ? (comme le nom de ton EP « Aurora »)

L’aurore boréale n’a jamais voulu voyager aussi loin au sud. Je l’ai invitée plusieurs fois, mais elle est toujours restée dans le nord, car c’est là qu’elle se sent libre de danser dans le ciel.

 

7- Nous lisons que tu es accro au cinéma, quelles sont tes bandes sonores favorites ?

Je me demande où vous lisez tout ça … Je ne pense jamais à la musique comme « bande sonore de film ». J’ai découvert beaucoup de musiques à travers les films, mais je n’y ai jamais pensé comme bande-son appartenant à un film. Quand je trouve un titre que j’aime, je le considère comme une œuvre d’art à part entière.

 

8- Dernier question qui va nous aider à attendre ta performance sur Marseille :
S’il te plaît peut tu nous donner quelques pistes de ta dernière collecte ?
: D

 

 

Retrouver aussi l’interview de Anja Schneider qui sera présente au Club Cabaret ce vendredi 29 juin pour une soirée bien deep-house.

[Podcast + Vidéo] Ripperton & Abstraxion sur Radio Grenouille

En préambule du Club Cabaret x Laboratoire des Possibles du 17 février dernier, Abstraxion et le DJ suisse Ripperton ont fait un petit détour par les studios de Radio Grenouille.

Continue reading « [Podcast + Vidéo] Ripperton & Abstraxion sur Radio Grenouille »

[Live Recording + Photos] Club Cabaret x Beast Club w/ Agents of Time

La fête, le collectif Distropunx prend ça très au sérieux. Quand ils investissaient le Club Cabaret le 11/11/16, c’était avec le premier live à Marseille du trio Agents of Time, une floppée de DJs et des décors burlesques dont de géantes araignées.

Continue reading « [Live Recording + Photos] Club Cabaret x Beast Club w/ Agents of Time »

[Podcast] Lena Willikens sur Radio Grenouille

Avant que Lena Willikens nous fasse voltiger au Bal d’Actoral x Club Cabaret ce vendredi 14 Octobre, Radio Grenouille lui a consacré un épisode de l’émission Devine Qui Vient Mixer? Tune in.

Continue reading « [Podcast] Lena Willikens sur Radio Grenouille »

[Live Recording + Photos] The Thrill is Gone w/ Jacques, RBK Warrior & Flavien Berger

Jacques, RBK Warrior et Flavien Berger n’avaient jamais travaillé ensemble. C’est maintenant chose faite. Réunis pendant dix jours de résidence, ces trois OVNIs de la chanson française ont préparé une interprétation musicale de l’exposition de Théo Mercier The Thrill is Gone. Le produit final, pour le moins extra-ordinaire, a été présenté une seule et unique fois. C’était le 29 septembre 2016 sur la scène du Cabaret Aléatoire dans le cadre du Festival Actoral 16.

Continue reading « [Live Recording + Photos] The Thrill is Gone w/ Jacques, RBK Warrior & Flavien Berger »

[Live Recording + Photos] Jack in the Box 2016

Immersion sonore et visuelle dans la deuxième édition du festival Jack in the Box qui se tenait au Cabaret et sur le toit-terrasse de la Friche pour clôturer notre saison. Deux soirs de festivité (29&30 juillet), des horaires XXL (19h-6h) et un énorme plateau au programme : Oscar Mulero, Terence Fixmer (Live), Sigha, Jo’z, John Tejada (Live), Deepbass, Eduardo de la Calle et le maître de cérémonie Jack de Marseille !

Continue reading « [Live Recording + Photos] Jack in the Box 2016 »

[Podcast] Jack de Marseille sur Radio Grenouille pour Jack In The Box #2

La légende locale Jack de Marseille était de passage dans les studios de Radio Grenouille la veille de la deuxième édition de Jack in the Box 2016. Une heure de mix et d’interview pour présenter les artistes de la deuxième édition du festival.

Co-organisateur des premières raves à la Friche Belle de Mai au début des années 1990, Jack continue de faire résonner son amour pour les musiques électroniques avec les nouvelles générations marseillaises dans la cathédrale industrielle du Cabaret Aléatoire.

[Podcast] Aurélien du Cabaret sur Cave Carli Radio

Au début du mois notre directeur adjoint Aurélien Deloup était l’invité de l’émission Sputnik On Mars présentée par Anna sur C.C.R, dans le cadre de sa semaine de retransmission Anna Week Tour. On peut écouter son intervention en début d’émission, avec un focus et une mise en perspective des différents projets de l’été dont le WATSA Garden #2 avec Dixon au Parc Valmer et la deuxième édition du festival Jack in the Box en clôture de la saison les 29 & 30 juillet.

Continue reading « [Podcast] Aurélien du Cabaret sur Cave Carli Radio »