Interview SP23 / Spiral Tribe : « Pour nous, un teknival est sensé être un endroit de liberté musicale »

Les Spiral Tribe reviennent sur la scène avec un nouvel album, Fugitive Future, le premier depuis 15 ans ! Pionniers du mouvement free party en Europe, Crystal DistortionIxindamix69 DB ou encore Jeff 23, n’hésitent pas à passer de la tribe à la techno ou encore du breakbeat à l’acidcore. Historien du mouvement free en Europe, ils représentent à eux seul toute une génération et une époque – aujourd’hui révolue. Avant leur passage à Marseille au Cabaret Aléatoire Samedi 30 Novembre, on a souhaité s’entretenir avec Jeff, un des membres de SP23, pour avoir entre autres son ressenti sur cette évolution.

Comment est né SP23 ?

SP23 existe depuis les premières heures de Spiral Tribe. On avait l’opportunité de jouer notre musique dans des clubs ou d’autre endroits, et on a voulu créer un nom pour ces occasions là. Le nom SP23 a aussi été utilisé sur des sorties de disques en dehors de notre label comme Rabbit City, Force Inc, etc.

 

Quels sont les membres fondateurs ?

Mark a trouvé le nom, mais les premières activités se sont effectuées avec les musicien et artistes.

Comment Spiral Tribe a évolué en SP23 ?

Spiral Tribe et SP23 sont nés presque au même moment, Spiral Tribe (le sound system) avait arrêté vers 1998 à la différence de SP23 qui a perduré.

On a voulu respecter le projet original Spiral Tribe et nous ne voulions pas utiliser les initiales « S T » pour éviter des conflits d’intérêts. Spiral Tribe a été une grande équipe et cela n’aurait pas été correct qu’une ou deux personnes gardent ce nom seules. Alors SP23 est le nom utilisé pour le côté artistique, mais on est tous des artistes de Spiral Tribe.

Comment est né le projet de tournée Fugitive Tour en Europe ?

Le nom « Fugitive Future » fait référence au fait que plus les pouvoirs font des lois contre notre liberté, plus on se dirige vers un avenir de fugitifs. La tendance des pouvoir n’est pas de laisser la liberté aux gens, si on continue dans cette voie, ça va devenir tellement ridicule que l’on devra tous devenir des fugitifs. Le disque et la tournée européenne ont pour but de dénoncer ça.

SP23 Spiral Tribe Cabaret Aléatoire

Vous avez prévu une tournée en clubs en Europe, est ce que vous continuez à jouer en free aujourd’hui ?

On joue dans tout et n’importe quoi. Il existe depuis longtemps des contradictions, devenues embarrassantes, dans les free party, je suis las de ne voir aucune évolution en ce moment. Du coup, s’il n’y a pas d’évolution, je préfère qu’on me laisse la liberté de jouer dans toutes sortes de lieux. Mais j’essaye de rester ouvert à jouer dans les free locales, avec des équipe comme Drop in Caravan, Kernel Panic, Tracker etc. J’y joue lorsque j’ai un week-end de disponible.

Vous êtes des pionniers du mouvement free party en Europe, comment est-ce que ce mouvement a évolué depuis les années 90 pour vous ?

Le plus grand changement est que les keufs sont maintenant au courant de notre manière de fonctionner. Il est nécessaire aujourd’hui de se rendre compte que l’on n’est plus dans les années 90, il faut donc évoluer et changer notre façon de fonctionner. L’équipe de Drop in Caravan est le meilleur exemple que je connaisse (même s’il y en a certainement d’autres), la dernière fois que j’ai joué chez eux ils ont demandé une donation suggérée de 5 euros. Beaucoup de personnes sont venus et ont joué le jeu, pour moi ce fut une réelle révolution dans notre milieu.

Il y a des personnes qui pensent qu’on leur doit tout, qui achètent et consomment, sans se sentir redevable un minium auprès des artistes, ces personnes devraient avoir du mal à se regarder dans un miroir. Pourquoi considèrent-t-ils qu’en tant que gentils petits consommateurs de notre musique et de nos événements, on leur doit de travailler pour eux gratuitement? Si on le fait c’est parce qu’ON EST GENTIL, il ne faut pas oublier ça, sinon c’est un grand manque de respect!! Notre mouvement a besoin du soutien de ses participants. Vous n’êtes pas un teuffer, vous êtes un PARTICIPANT et cela implique un certain comportement. On a besoin de votre générosité en tant qu’artistes !!!!!!!

L’autre chose qui a évolué c’est la musique, on est passé dans une ère où la musique est beaucoup plus commerciale et moins trippée. Il faut savoir pourquoi la plupart d’entre nous (Spirale) n’allons plus en free, c’est parce qu’on est amoureux de toutes les musiques et nous sommes dégoûtés de voir qu’en Teknival il y ait majoritairement de la musique hard style. On aime le hard style, mais quand c’est tout le temps et partout ça devient trop !! Pour nous, un teknival est sensé être un endroit de liberté musicale entre autre. Aujourd’hui ils ressemblent beaucoup plus à quelle que chose de sectaire et c’est bien dommage.

Je dirais qu’il faut vivre la liberté pour vivre notre mouvement, j’espère que l’on pourra apprendre de nos erreurs et faire preuve de plus d’auto-critique et de flexibilité à l’avenir.

Quelle est la philosophie SP23 ?

Nous sommes 10 personnes dans l’équipe, je pense que l’on a 10 philosophies différentes, mais notre philosophie en commun est certainement de défendre la liberté !!!

Pourquoi cette obsession pour le nombre 23 ?

Encore une fois, chacun des membres de l’équipe va te donner une réponse différente, c’est peut-être ça qui est magique.

Pour moi, j’ai remarqué que quand tu coupes 1 en deux ça fait deux chose, mais on dit pour être clair qu’ils sont 2 et 3 car 1 est 1 !! Quand c’est coupé il n’est plus 1. On vit dans une dualité, il y a beaucoup à faire avec ça en mon sens !

Retrouvez SP23 au Cabaret Aléatoire pour le Fugitive Future Tour Samedi 30 Novembre – billetterie dès 15€

A lire également, l’interview de Maissouille !