Report ONE : Récit d’une nuit sans fin avec Richie Hawtin

Le Cabaret Aléatoire s’est transformé à l’occasion de la dernière ONE en véritable cathédrale électronique guidée par le prêche Techno du légendaire Richie Hawtin. Retour sur une soirée enivrante comme on les aime.

Crédit photo : Joffrey Wingrove

La soirée commence avec Notre DJ résident Jack Ollins qui s’est occupé de mettre le feu aux poudres et nul n’ignore que Jack maîtrise parfaitement ses silex. Sa sélection pointue met la soirée sur de très bons rails, direction la stratosphère.

C’est une vraie légende qui enchaîne ! 32 ans de carrière, visionnaire, précurseur et innovateur, il a été à la tête de la révolution Electronique.

Crédit photo : Joffrey Wingrove

The Special ONE

En tant qu’artiste majeur de la seconde vague techno de Detroit, Richie Hawtin est depuis des années considéré comme l’un des artistes de musique électronique les plus influents au monde, surtout pour ses talents de producteurs et son statut d’égérie de la techno, ses DJ sets transpirants et son rôle de défricheur de talents internationaux avec ses labels Plus 8 et Minus.

Habitués des lives sur les scènes des plus gros festivals de la planète, Plastikman n’a pas perdu la main sur les platines du Cabaret Aléatoire pour autant et il nous l’a prouvé bien plus d’une fois cette nuit-là. Il a su faire profiter la foule de sa dextérité et de ses sélections pointues.

Crédit photo : Joffrey Wingrove

Pour faire tomber les barrières

Les morceaux s’enchaînent de manière fluide avec des transitions quasi inexistantes, les tracks  glissent les uns sur les autres, s’emboîtent parfaitement en produisant une vague d’énergie débordante du booth. On dirait que Richie se sert de textures puissantes pour créer des effets de tension spectaculaires qui s’enchaînent très vite, puis débouchent sur un groove épique qui met tout le monde d’accord.

Il n’y a plus de barrière entre l’artiste et l’audience et nous avons pu avoir l’impression de vivre dans un rêve, un instant unique, qui restera dans les annales. C’est vraiment puissant, et c’est pour ce genre moments que nous aimons la musique, pour ressentir ce moment avec les artistes, avec le public, et tout ça à taille humaine. Bref en un mot : JOUISSIF

Crédit photo : Joffrey Wingrove

Next ONE : Pan – Pot samedi 27 Avril