« Pour être un bon DJ il faut des décennies » : l’interview post set de Lee Van Dowski

Nous avons rencontré Lee van Dowski après son set dans le cadre de l’opening Club Cabaret vendredi 23 février. Grand producteur depuis plus de 10 ans, on commence par lui parler de ses origines françaises, souvent méconnues. Puis on enchaîne sur son dernier album et le sens qu’il trouve à sortir un format long aujourd’hui. Il nous confie ses impressions sur la nouvelle scène et la professionnalisation du métier de DJ, un environnement très différent de celui qu’il a pu connaître lorsqu’il commençait à mixer. Il prend position sur la scène européenne surpassée par la musique électronique et le public tunisien et sud-américain qu’il porte dans son cœur. On finit sur son avenir, et où il se verrait dans quelques années, dur de répondre forcément, certainement pas label manager en tout cas!

« Le format de l’album n’a plus de sens depuis qu’on peut acheter les tracks une par une » – à propos de son dernier album, Cerca Trova

« On avait aucune aspiration à être DJ de façon professionnelle » – la vision des DJ dans les années 2000

« Il me semble qu’il manque une étape, pour être un bon DJ il faut des décennies » – les newcomers qui arrivent déjà avec un agent après 1M de vues sur Youtube

« C’est devenu un petit peu trop sérieux ces dernières années » – Seriously !

« Le public est un peu blazé en Europe avec cette profusion de soirée, on est des enfants gâtés » – la musique électronique en Europe

« Je ne vois pas ce que je pourrais apporter de plus avec un label aujourd’hui » – Lee en 2021 ?

Report : Opening Saison 4 Club Cabaret x Wicked Music w/ Radio Slave + Lee Van Dowski + Jack de Marseille

La nuit tombe sur la Belle de Mai, les derniers préparatifs sont en place pour la soirée d’ouverture du club Cabaret : mapping vidéo, affiches à l’entrée et distribution de tote bags pour les 50 premiers arrivés avec l’application Cabaret Aléatoire. Ainsi nous avons souhaité remercier notre public le plus fidèle, celui qui nous suit régulièrement et se pointe à la première heure pour ne rien rater de la soirée.

Jack de Marseille amorce les premières balances, les BPM sont déjà vitesse grand V, pour le warm-up, ça promet ! Son set est enregistré et sera retransmis sur Raje Radio la semaine d’après à la même heure, stay tuned.

Lee Van Dowski prend le relais, et déjà la salle est pleine, la foule déborde dans les alcôves, des cris retentissent de toutes parts, les jambes décollent du sol, les poings sont levés en l’air… on sent que la soirée restera dans les mémoires.

Enchaînement en puissance avec Radio Slave qui pose les bases avec une montée en puissance très acide, il continue dans sa lancée en rajoutant des vocals pour atténuer la brutalité des basses. Sa tracklist déchaîne la foule qui ne désemplit pas. Il finira par un remix de Never grow old, qu’on pensait impossible à remettre au goût du jour mais non, rien ne lui résiste ! Et le fameux edit unreleased de Relax par Steve Rachmad… une tuerie dans les mains bien gardées de quelques artistes.

On est remonté pour cette nouvelle saison 4 du club cabaret, dont vous retrouverez la programmation complète sur le site Cabaret Aléatoire et sur l’application mobile.

Crédit Photo : Valentin Chalandon

Chauffe #1 : La playlist techno de Lee Van Dowski pour se chauffer avant la soirée

A l’occasion de sa venue pour l’Opening du Club Cabaret, Lee Van Dowski nous a fait une petite sélection de 7 morceaux bien pushy pour se mettre dans l’ambiance de la soirée. Il attaque fort avec une track du label Crosstown Rebels pour lequel il a lui même produit, une vocal entêtante sur fond de deep house de Pale Blue. On retrouve un Stil vor Talent très entraînant, le moonwalk se laisse bien pratiquer en cadence, avec des airs du presque oublié Walking on elephants.

Keith Carnal prend la suite avec une montée exponentielle qui tient en haleine jusqu’au bout, frénésie hurlante dans le coeur, les jambes accompagnent machinalement la tête déjà imbibée dans le beat. Ce n’est qu’un extrait, mais on compte sur Lee pour nous l’envoyer intégralement vendredi !