Jack de Marseille x Cabaret : des raves dans les 90’s à l’organisation du festival Jack in the box

Jack de Marseille est un artiste associé du Cabaret Aléatoire, il assure la direction artistique des soirées Club Cabaret x Wicked Music et celle du festival Jack in the Box depuis déjà 3 ans. Déjà organisateur de rave électronique au Cabaret Aléatoire avant même qu’il ne porte ce nom, sa présence s’est naturellement imposée au sein de la structure. La prochaine date à venir pour Wicked Music est l’opening de saison avec Radio Slave, Lee Van Dowski et bien sûr Jack en personne.

Comment as-tu connu le Cabaret Aléatoire ?

J’avais co-organisé les deux 1ères Rave Atomix en 1992 à la Friche dans une salle qui a été rasée entre temps. D’autres soirées Techno avaient été organisé par la suite dans les 2 salles dont celle qui deviendra le Cabaret dans les années 90. Il y a donc une histoire de longue date autour de la musique électronique dans ce lieu. En 2005 je me suis rapproché de Pierre Alain – directeur du cabaret aléatoire – pour fêter mes 15 ans de carrière. Il était d’accord, puis s’en suivit une résidence … et la suite vous la devinez!

Pourquoi avoir choisi le Cabaret Aléatoire ?

Car ce lieu représente le mieux l’esprit des Raves et de la Techno, avec son côté Warehouse. C’est aussi un choix sentimental, pour y avoir joué dès le début des années 90. J’ai aussi été le premier, pendant l’été 1992, à mixer sur les ondes de Radio Grenouille de la House et Techno. Le studio de la radio se situait à l’époque au-dessus de la salle qui a été détruite. Le Cabaret est ma seconde maison et j’ai une relation d’une grande amitié avec la team qui le gère!

« Je participe comme un ambassadeur en dehors de Marseille à travers mes différentes dates, destinations pour parler, mettre en valeur et faire connaître l’histoire du Cabaret pour faciliter la venue d’artistes ou programmateurs. »

Quel est ton rôle au sein du Cabaret Aléatoire ?

En premier un ami de Pierre-Alain, Aurélien – directeur adjoint – et Gaël – responsable production -. Puis un conseiller artiste, programmateur et DJ. Je participe comme un ambassadeur en dehors de Marseille à travers mes différentes dates, destinations pour parler, mettre en valeur et faire connaître l’histoire du Cabaret pour faciliter la venue d’artistes ou programmateurs

Qu’est-ce que cela représente pour toi d’être associé à un lieu culturel ?

Cela me permet de transmettre mon vécu de 28 ans dans le milieu, faire découvrir de nouveaux talents et acquérir une expérience autre que le Djing. Pouvoir créer un label pour signer des artistes locaux et internationaux. M’investir pleinement pour monter des projets, avoir un rôle sociologique à travers la Friche Belle de Mai. Pouvoir faire rencontrer différents milieux d’arts ou culturels pour permettre la création.

Peux-tu nous donner un exemple de ton implication pour le Cabaret ?

En 2015 j’ai participé avec Aurélien à une conférence à Science Po Lyon, sur le thème de  » les musiques électroniques à la redécouverte de la ville ».

https://soundcloud.com/output-conf-rences/conf2finale

http://ladistilleriemusic.com/output-conferences/

Je suis aussi co-organisateur, avec le Cabaret Aléatoire, d’un festival depuis 2015, Jack in the Box.

https://www.facebook.com/cabaretaleatoire/videos/1658377970841888/

Comment est venu l’idée de Jack in the Box ?

Cela me trottait depuis quelques temps dans la tête. J’ai toujours aimé inviter et faire découvrir des artistes. J’ai la chance d’avoir fait le tour du monde, cela m’a donné envie de faire connaître d’autres cultures et approches de la musique électronique. C’est l’évolution de ma propre expérience, je n’ai pas envie de rester juste un Dj, mais plutôt me nourrir et partager de nouvelles expériences, rester curieux et attentif à ce qu’il se passe dans l’évolution de ce mouvement musical.

Découvrez également l’histoire de l’acid techno racontée par Jack de Marseille